Aller au contenu

Lepidoptera

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Pyraloidea
Famille : Crambidae
Sous-famille : Spilomelinae
Tribu :
Genre Udea
Espèce Udea nebulalis

Identification : Le Botys nébuleux (Udea nebulalis) a les ailes antérieures de couleur sable avec une tache réniforme et une orbiculaire à peine plus sombres, discrètes, remplies ou seulement le contour dessiné. Il possède une ligne postmédiane en zigzag, remontant brusquement un peu avant le bord interne de l’aile pour le rejoindre au même niveau que la tache réniforme. Sous cette ligne, il y a une bande antémarginale légèrement assombrie, parfois effacée en son centre. Il possède également une ligne antémédiane discrète. Les ailes postérieures sont d’un brun plus sombre.

Taille : 18 à 25 mm d’envergure.

Répartition géographique : Régions montagneuses.

Période de vol : De juin à août.

Plantes hôtes : Campanules et géraniums.

Espèces semblables :
Udea cyanalis a les ailes plutôt grises à marques brunes plus contrastées.
Udea decrepitalis a la ligne postmédiane des ailes qui court jusqu’au bord interne de manière assez droite.
Udea elutalis est blanc cassé avec plus de contraste à la bande postmédiane et aux taches orbiculaires et réniformes, ces marques mieux délimitées.
Udea ferrugalis est très variable mais assez souvent plus contrasté, ses ailes sont légèrement différentes, plus « rétrécies » à la base ce qui donne une impression d’être plus élargies à l’apex.
Udea fulvalis, Udea lutealis et Udea institalis ont la ligne postmédiane moins fortement dentée.
Udea numeralis a la ligne postmédiane plutôt en pointillés et la tache réniforme sombre.

Sources :
Le Monde des insectes
Lepiforum
lepinet.fr
Wikipedia, the free encyclopedia
Lepidoptera Mundi

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Lycaenidae
Sous-famille : Polyommatinae
Tribu : Polyommatini
Genre : Polyommatus
Espèce : Polyommatus damon

Identification : Le Sablé du sainfoin (Polyommatus damon) a le dessous des ailes brun à gris brun avec un grand trait blanc épais à l’aile postérieure. Il ne possède ni taches oranges sous les ailes, ni taches submarginales. Il n’a pas non plus de point cellulaire.
Le mâle a le dessus bleu avec une large bordure gris foncé étendue le long des nervures.
La femelle a le dessus brun foncé.

Habitat : Pelouses et prairies entre 600 et 2500m.

Répartition géographique : Commun dans les Alpes du sud.

Période de vol : Juillet-août.

Hivernation : Oeuf ou chenille néonate.

Plantes hôtes : Sainfoins (Onobrychis).

Oeufs : Ils sont pondus isolément sur les inflorescences des plantes hôtes.

Chenille : Elle se nourrit des fleurs et de la face supérieure des folioles et vit en symbiose avec des fourmis (Lasius, Formica).

Espèces semblables :
La trait blanc sous l’aile postérieure et l’absence de taches marginales et submarginales sous les ailes élimine beaucoup d’autres espèces.
La Sablé provençal (Polyommatus ripartii) a le dessus des ailes brun chez les deux sexes. Il est plus localisé en Haute Provence et en Ardèche. Il possède des taches marginales et submarginales sous les ailes mais celles-ci sont très peu visibles.
Le Sablé de la luzerne (Polyommatus dolus) ne possède pas toujours ce trait blanc sous l’aile postérieure (il est plus présent chez la ssp des Cévennes). Il possède aussi ces taches marginales et submarginales peu visibles sur le dessous des ailes.

Sources :
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Guide des plus beaux papillons et de leurs fleurs favorites

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Lycaenidae
Sous-famille : Polyommatinae
Tribu : Polyommatini
Genre : Polyommatus
Espèce : Polyommatus coridon

Identification : Le Bleu nacré (Polyommatus coridon) mâle a le dessus des ailes bleu à bordure grise large et pleine à l’aile antérieure, avec de gros ocelles noirs à l’aile postérieure. L’apex de ses ailes antérieures est pointu. La femelle est brune dessus, rarement bleue, avec des lunules oranges aux ailes postérieures, celles des antérieures manquantes ou souvent remplacées par des traces blanches. Les franges sont blanches entrecoupées de noir. Le dessous présente des taches oranges en série complète à l’aile postérieure, souvent assez petites surtout à l’aile antérieure. Le dessous de l’aile antérieure présente un point cellulaire. L’aile postérieure possède un triangle blanc, des ocelles noirs assez petits, le point postdiscal de l’espace 2 est décalé vers la base de l’aile. Le dessous de la femelle est brun souvent assez sombre et contrasté.

Habitat : Pelouses sèches sur calcaire ou basalte jusqu’à 2500m.

Période de vol : De début juillet à fin septembre.

Hivernation : Oeufs ou chenilles néonates.

Plantes hôtes : Hippocrépide à toupet (Hippocrepis comosa).

Oeufs : Ils sont pondus isolément sur les feuilles et les tiges de la plante hôte.

Chenille : Elle peut atteindre 16 mm de long. Le corps est trapu, vert à deux bandes jaunes longitudinales dessus et deux autres de chaque côté, sous les stigmates. La tête est rétractile, noire et luisante.
Elles sont soignées par plusieurs espèces de fourmis qui raffolent du liquide sucré qu’elles régurgitent.

Espèces semblables :
Le Bleu-nacré Espagnol (Polyommatus hispana) vole à partir de mi-avril. La bordure grise du mâle, sur le dessus de l’aile antérieure, est plus mince ou discontinue incluant souvent des taches grises. Sur le dessous des ailes, les ocelles noirs sont plutôt gros, de même taille aux antérieures et aux postérieures et les taches oranges du dessous sont assez grosses aux antérieures et postérieures chez la femelle. L’espèce est abondante en région méditerranéenne.
L’Argus bleu céleste (Polyommatus bellargus) mâle a le dessus des ailes à bordure noire fine. L’apex des ailes antérieures est un peu moins pointu. Le dessus des ailes chez les femelles est généralement d’un brun plus chaud et souvent avec une suffusion d’écailles bleu clair parfois très étendue. Il y a souvent plus de lunules oranges, surtout sur l’aile antérieure (dessus). Le dessous des ailes est moins contrasté avec un fond plus clair (femelle) et des points noirs plus gros (respectivement pour les deux sexes). Les lunules orange du dessous sont plus grosses et plus souvent présentes sur les ailes antérieures. Il vole dès mi-mai.
L’Azuré du thym (Pseudophilotes baton) ne possède que 5 taches oranges sur le dessous de l’aile postérieure.
L’Azuré des orpins (Scolitantides orion) a des taches noires très marquées sur le dessous et les lunules oranges du dessous de l’aile postérieure formant une bande étroite.
Les autres n’ont pas de point cellulaire ou les franges non entrecoupées de noir.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Guide des plus beaux papillons et de leurs fleurs favorites

2021

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Nymphalidae
Sous-famille : Satyrinae
Tribu : Satyrini
Genre : Hyponephele
Espèce : Hyponephele lycaon

Identification : Le Misis (Hyponephele lycaon) a le dessus des ailes brun à 1 ocelle noir et à bande androconiale étroite et coupée par les nervures plus claires chez le mâle, 2 ocelles entourés d’une plage orange s’étendant vers le milieu de l’aile chez la femelle. Le dessous de l’aile antérieure est orange à marge gris brun, les ocelles du dessus sont visibles dessous (le second de la femelle est assez bas). Le dessous de l’aile postérieure est brun grisâtre assez uniforme, le bord externe est légèrement ondulé.

Habitat : Pelouses sèches et landes ouvertes entre 200 et 2000m.

Répartition géographique : On le trouve dans le sud est de la France, des Pyrénées-Orientales aux Cévennes et à la Haute-Savoie. Il est assez commun et répandu en Péninsule Ibérique, sporadique à l’est de l’Europe, de la Grèce au sud de la Finlande.

Période de vol : Juillet-août.

Plantes hôtes : Fétuques (Festuca) et autres graminées à feuilles étroites.

Espèces semblables :
Le Louvet (Hyponephele lupina) est localisé en Provence et en Languedeoc. Le bord externe de l’aile postérieure est plus sinueux; l’aile postérieure est plus grise dessous. La bande androconiale du mâle est entière.
Le Myrtil (Maniola jurtina) possède souvent une large bande plus claire et de petits points noirs sous l’aile postérieure (mais ces critères ne sont pas constants), cette dernière étant plutôt brun jaune dessous. La femelle possède un seul gros ocelle sur l’aile antérieure (visible dessus et dessous).

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Tom Tolman, Richard Lewington.

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Noctuoidea
Famille : Erebidae
Sous-famille : Arctiinae
Tribu : Lithosiini
Genre : Setina
Espèce : Setina aurita

Identification : Écaille alpine (Setina aurita) ou Endrosie crépitante est de couleur variable, d’orange à jaune pâle. En plaine, les ailes antérieures sont parsemées de points noirs, devenant des lignes noires avec des points à l’apex en montagne.

Habitat : Pierriers et prairies rocailleuses jusqu’à 3000m.

Répartition géographique : Massif alpin.

Comportement : Elle vole de jour. Le mâle cymbalise en volant.

Période de vol : Il y a 1 génération d’avril à septembre.

Plantes hôtes : Lichens des pierres.

Espèces semblables :
Pour les formes de montagne :
La forme andereggi de Setina irrorella se rencontre en Italie et à l’est de la Suisse (au moins), les lignes longitudinales des ailes antérieures semblent plus fines et les points noirs plus fins également. Je n’ai pas trouvé de mention de crépitement en vol pour les mâles. Elle vole plutôt en fin de nuit et le matin.

Sources :
Insecte.org
Guide des papillons nocturnes de France, Roland Robineau

2020