Aller au contenu

Cerambycidae

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Cerambycidae
Sous-famille : Lamiinae
Tribu : Pogonocherini
Genre : Pogonocherus
Espèce : Pogonocherus caroli

Identification : Pogonocherus caroli est de couleur générale brune avec une fascie antémédiane pâle indistincte. Il possède de petites épines à l’apex des élytres. Il a une touffe de poils noire au centre de la base des élytres, derrière l’écusson. Il a une côte élytrale au centre des élytres pointillée de noir et blanc.

Taille : 6 à 7 mm.

Larve : Elle vit dans les branches sèches des pins.

Espèces semblables :
Pogonocherus perroudi est le plus proche, il ne possède pas cette touffe de poils noirs à la base des élytres.
Pogonocherus hispidus a l’écusson bien noir, les pointes de l’apex des élytres me semblent plus grosses, la moitié basale des élytres est généralement plus nettement pâle.
Pogonocherus hispidulus a es élytres nettement bicolores, bien pâles à la base.
Les autres du genre n’ont pas d’épines à l’apex des élytres.

Sources :
Coléoptères Cerambycidae (faunedefrance.org)

2020

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Cerambycidae
Sous-famille : Lepturinae
Tribu : Lepturini
Genre : Anastrangalia
Espèce : Anastrangalia dubia

Identification : Anastrangalia dubia a le corps allongé avec le pronotum plus long que large. La tête, le pronotum, les pattes et les antennes sont noires.
Le mâle a les élytres orangés obscurcis à la suture et assez largement sur les bords externes.
La femelle a les élytres rouge orangé avec les bords latéraux noirs, plus rarement jaunâtres ou entièrement noirs.

Taille : 9 à 16 mm.

Habitat : En montagne, dans les forêts de conifères, sur les fleurs. En Europe, on la trouve dans toutes es régions montagneuses et subalpines sauf en Estonie. On la trouve aussi en Algérie, dans le Caucase, au nord de l’Iran et en Turquie.

Répartition géographique : Est, centre et sud ouest de la France.

Période d’observation : De juin à août.

Larve : Elle se développe dans les branches et les troncs des épicéas, des pins et des sapins morts sur pied. Le développement dure 2 à 3 ans.

Espèces semblables :
Pour les individus à élytres rouges, la bordure noire du bord externe des élytres élimine les espèces proches.
Anastrangalia reyi pourrait avoir les bords latéraux des élytres noirs, mais ses tempes sont arrondies (voir ici) et le mâle n’a pas la suture des élytres  assombrie.

Sources :
Le Monde des insectes
Entomoland
Wikipedia, the free encyclopedia

2022

2020

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Cerambycidae
Sous-famille : Lamiinae
Tribu : Monochamini
Genre : Monochamus
Espèce : Monochamus sutor

Identification : Le Monochame cordonnier (Monochamus sutor) est de couleur brun noirâtre avec des mouchetures de pilosité jaunes sur les élytres et l’abdomen. Le scutellum est recouvert de pubescence dorée sauf une zone triangulaire à la base qui se prolonge en ligne longitudinale dénudée jusqu’à l’apex. Les côtés du thorax possèdent une forte épine.
Le mâle a des mouchetures plus réduites que les femelles. Ses antennes sont noires et deux fois plus longues que son corps.
La femelle a des mouchetures plus marquées. Ses antennes sont annelées de gris et de la longueur de son corps.

Taille : 15 à 24 mm de long.

Habitat : Forêts de conifères.

Oeufs : Ils sont pondus sur le bois mort.

Larve : Elle se nourrit de bois mort, surtout d’épicéa, dans lequel elle pénètre dès la naissance. Elle s’y nymphosera durant 12 mois, puis l’adulte sortira par un trou circulaire.

Espèces semblables :
Monochamus galloprovincialis a le scutellum dénudé seulement sur un triangle basal. Les taches pâles des élytres sont faites de plages un peu plus élargies et semblent former légèrement plus nettement 3 bandes transversales.
Monochamus sartor a le scutellum seulement dénudé à la base et une dépression transversale au premier tiers des élytres. On le rencontre dans l’est de la France.

Sources :
Le Monde des insectes
Entomoland
Wikipédia
BiodiVanoise

2021

2020

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Cerambycidae
Sous-famille : Lepturinae
Tribu : Lepturini
Genre : Grammoptera
EspèceGrammoptera ruficornis

Identification : Grammoptera ruficornis est de couleur noire à pilosité argentée à dorée. Il possède de longues antennes fines, de couleur orangée, généralement annelées de noir à partie du 3ème article. Le second article est court. Les angles postérieurs du pronotum sont pointus. Les pattes antérieures sont en grande partie orangées. Les pattes 2 et 3 sont plus sombres, avec au moins la base du fémur orangé.

Taille : 3 à 7 mm.

Habitat : S’observe sur diverses fleurs.

Répartition géographique : Très commun partout en France.

Période d’observation : D’avril à août.15

Plantes hôtes : Grand nombre d’arbres et arbustes feuillus.

Larves : Elles se nourrissent du bois des rameaux morts.

Espèces semblables :
Grammoptera ustulata  les pattes oranges y compris la 3ème paire, les élytres et le thorax possèdent une pilosité orange.
Les autres pouvant lui ressembler (dont Grammoptera abdominalis) ont les antennes noires.

Sources :
Insecte.org
Entomoland
NatureSpot
UKBeetles

2020