Suisse 2020 : Champ-Pittet 05-06 août

Notre deuxième destination est la réserve naturelle de Champ-Pittet.

Cette réserve se compose de roselières, prairies et forêts et a une superficie de 40 hectares. Elle fait partie des réserves naturelles de la Grande Cariçaie, d’un superficie de 3000 hectares sur la rive sud du lac de Neuchâtel. C’est un endroit très riche en biodiversité ! La zone comprend une tour d’observation, un observatoire plus à niveau d’eau et des chemins très intéressants.

La « porte d’entrée » est fort sympathique je trouve, ainsi que les chemins bordés de fleurs.

Une envie pressante ? Il faudra faire la queue, madame Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) a fait son nid en hauteur dans les toilettes et les petits prêts à sortir du nid réclament très souvent à manger !

Dans cette zone trainent quelques Moineaux domestiques (Passer domesticus).

Sur les chemins, nous croisons des Rougegorges familiers (Erithacus rubecula) vraiment peu farouches, adultes et jeunes !

Je précise qu’on ne lui a pas donné de bêtises à manger, mais je pense qu’il a l’habitude de récupérer des morceaux. En tout cas, je l’ai vu attraper plusieurs insectes et araignées sous les feuilles mortes !

Dans les bois, nous observons des mésanges dont cette Mésange charbonnière (Parus major).

Grande star de la réserve, les Grèbes huppés (Podiceps cristatus). Ils sont assez nombreux et ne sont pas méfiants, peuvent être observés toute l’année sur site.

Comme on peut le voir il y en a pas mal, il reste même quelques jeunes poussins !

Moins nombreux mais tout de même bien là, les Grèbes castagneux (Tachybaptus ruficollis).

Celui-ci avait attrapé un bel Anax, un parthenope j’ai l’impression.

Un ponton sympa dans la roselière.

Il y a beaucoup de nénuphars ici !

Vue depuis l’observatoire.

Elles ont moins la cote que les grèbes, mais moi je les adore (sauf quand elles donnent des coups de becs à leurs petits) : les Foulques macroules (Fulica atra). Il y en a de tous âges. Ici un « vieux jeune ».

Un jeune moins vieux.

Puis des adultes.

Celle-ci était en pleine construction de nid et ramassait pleins de matériaux.

Dans l’affût, c’est festival de Rousserolles effarvattes (Acrocephalus scirpaceus). Des jeunes sont sortis du nid et réclament sans cesse. Les parents n’arrêtent pas de faire des allées et venues pour chasser les insectes, principalement des libellules dont la plupart sont en train d’émerger.

Sur celle-ci, on voit que la libellule n’a même pas eu le temps de s’extirper de son enveloppe larvaire.

Surprise, alors qu’un adulte se toilettait derrière une multitude de roseaux, de jeunes Râles d’eau (Rallus aquaticus) se sont montrés ! Leur bec n’est plus blanc, mais le duvet est toujours sombre.

Ça fait toujours plaisir de voir un Martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) !

Aussi discrets qu’à Creux de Terre, les Blongios nains (Ixobrychus minutus) sont bien présents dans les roselières.

Encore une belle surprise avec cette Nette rousse (Netta rufina) accompagnée de ses petits.

Ici aussi, j’en ai profité pour faire un peu de macro. Entre deux oiseaux, depuis l’affût, cette Aeschne mixte (Aeshna mixta) en vol stationnaire.

Dans la petite mare de l’entrée, une jeune Couleuvre helvétique (Natrix helvetica) chassait à l’affût.

Beau criquet aux antennes bien élargies en massue, le Gomphocère roux (Gomphocerippus rufus).

Puis un mâle.

Sur cette photo on voit bien le critère pour séparer les mâles Pseudochorthippus parallelus de Pseudochorthippus montanus (que je n’ai encore jamais croisé) : la longueur des ailes sous les élytres, visible par transparence. Chez parallelus, elles atteignent à peine la moitié de l’élytre, alors qu’elles la dépassent largement chez montanus (atteignant presque le stigma).

Cet Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) se régalait d’un papillon. C’est une vieille femelle, avec l’abdomen brun foncé au lieu de jaune.

Pour finir, une jeune Dolomedes sur le feuillage. Cette araignée peut chasser à la surface de l’eau et même attraper têtards et alevins, ainsi que rester immergée 1h en cas de danger.

*Oiseaux observés*

Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis)
Grèbe huppé (Podiceps cristatus)
Cygne tuberculé (Cygnus olor)
Canard chipeau (Mareca strepera)
Canard colvert (Anas platyrhynchos)
Nette rousse (Netta rufina)
Blongios nain (Ixobrychus minutus)
Grande aigrette (Ardea alba)
Héron cendré (Ardea cinerea)
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo)
Goéland leucophée (Larus michahellis)
Chevalier guignette (Actitis hypoleucos)
Foulque macroule (Fulica atra)
Gallinule poule d’eau (Gallinula chloropus)
Râle d’eau (Rallus aquaticus)
Martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis)
Pigeon ramier (Columba palumbus)
Pic épeiche (Dendrocopos major)
Busard des roseaux (Circus aeruginosus)
Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus)
Chardonneret élégant (Carduelis carduelis)
Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris)
Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
Gobemouche gris (Muscicapa striata)
Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)
Hirondelle rustique (Hirundo rustica)
Merle noir (Turdus merula)
Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)
Mésange charbonnière (Parus major)
Moineau domestique (Passer domesticus)
Pinson des arbres (Fringilla coelebs)
Roitelet triple-bandeau (Regulus ignicapilla)
Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus)
Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)
Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)
Sittelle torchepot (Sitta europaea)
Verdier d’Europe (Chloris chloris)

4 commentaires

  1. C’est très intéressant de connaitre les impressions de quelqu’un qui découvre le site pour la première fois. Quand on y est trop habitué on fait plus attentions à certaines détails 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s