Criquet des pâtures (Pseudochorthippus parallelus)

Identification : Le Criquet des pâtures (Pseudochorthippus parallelus) possède le champ intercubital moins large que le champ médian, ses antennes ne sont pas élargies à l’apex, un lobe basal est présent, les carènes latérales du pronotum sont subparallèles, peu infléchies à l’avant.
Le mâle a les élytres courts n’atteignant pas ou à peine les genoux postérieurs, les ailes atteignent à peine le milieu de l’élytre (visible par transparence), La femelle a les élytres plus courts, n’atteignant en général pas le milieu des fémurs postérieurs, les valves de l’oviscapte sont courtes.

Taille : De 13 à 16 mm pour le mâle, de 18 à 22 mm pour la femelle.

Habitat : On le trouve dans un grand nombre de zones herbacées, de préférence humides, jusqu’à 2740 m.

Répartition géographique : Partout en France.

Chant :

Période d’observation : De juin à novembre.

Espèces semblables :
Le Criquet palustre (Pseudochorthippus montanus) a pour le mâle les ailes (visibles par transparence) qui atteignent presque le stigma de l’élytre, le chant est un peu différent, les phrases plus longues et plus lentes, les élytres sont un peu plus longs et arrondis à l’apex. Les femelles ont les élytres plus longs que celles de P.parallelus, les valves de l’oviscapte sont longues.
Le Criquet des genévriers (Euthystira brachyptera) et le Criquet des clairières (Chrysochraon dispar) n’ont pas de fovéoles temporales (ce n’est pas toujours simple à voir), le premier a (pour les mâles) les élytres très courts ne dépassant pas la moitié de l’abdomen, ceux de la femelle sont très courts et bien séparés sur le dos. Le deuxième (toujours pour les mâles) les a plus longs mais arrondis à l’apex, la femelle n’est jamais verte
Le genre Euchorthippus a les carènes latérales du pronotum bien parallèles, la tête et les yeux semblent gros en vue de profil. Ils sont plutôt de couleur beige ou jaune beige.
Les Chorthippus ayant les carènes latérales du pronotum subparralèles ont les élytres atteignant les genoux postérieurs.
Les femelles macroptères peuvent être confondues avec :
Le Criquet des joncs (Chorthippus jucundus), cette espèce est uniformément vert clair avec les tibias 3 orangés et sa répartition est limitée au pourtour méditerranéen.
Le Criquet vert-échine (Chorthippus dorsatus) a les nervures longitudinales des tegmina moins parallèles et moins rectilignes sur toute leur longueur.
Le Criquet marginé (Chorthippus albomarginatus) a le champ radial brusquement élargi et la nervure radiale sinueuse (mais c’est plus visible sur les mâles).

Sources :
https://www.insecte.org/
Carnet orthoptères MP
Cahier d’identification des orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse.
Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale, Les guides du naturaliste

2020

2018