Aller au contenu

lépidoptère

« Les chenilles de cette espèce vivent dans les racines de leur plante hôte dont elle se nourrissent »

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Cossoidea
Famille : Sesiidae
Sous-famille : Sesiinae
Tribu : Synanthedonini
Genre Pyropteron
Espèce Pyropteron meriaeformis

Identification : La Sésie Corse (Pyropteron meriaeformis) est un petit papillon au corps élancé, généralement de couleur gris brun assez pâle. Il possède une touffe de poils à l’apex de l’abdomen. Ses ailes sont étroites à fenêtres transparentes.
La femelle possède un anneau blanc aux antennes que ne possède pas le mâle.

Taille : 14-15 mm d’envergure.

Répartition géographique :

Période de vol : De mai à juin.

Plante hôte : Petite oseille (Rumex acetosella).

Chenille : Elle se nourrit des racines de la plante hôte, vivant à l’intérieur dans une chaussette de soie.

Chrysalide : a nymphose a lieu directement dans la chaussette de soie de la chenille.

Espèces semblables :
Celui-ci a été confirmé sur insecte.org.
Les autres espèces du genre et le genre Chamaesphecia sont très semblables. Pyropteron meriaeformis est généralement plus pâle que les autres espèces du genre et que le genre Chamaesphecia qui sont plutôt brun sombre.

Sources :
Le Monde des insectes
lepinet.fr
INPN
Papillons de Poitou-Charentes
Plant Parasites of Europe
Tout un monde dans mon jardin … et au delà
Lepiforum e.V.
GBIF
iNaturalist United Kingdom

2021

Cols de Pailhères et du Pradel 12-13 juin 2021

Un week-end au frais, à la montagne ! Petit compte-rendu de ce que nous avons vu. Col de Pailhères Le vendredi soir il y a… Lire la suite »Cols de Pailhères et du Pradel 12-13 juin 2021

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Gelechioidea
Famille : Coleophoridae
Sous-famille :
Tribu 
Genre Coleophora
Espèce : 

Je classerais ici les papillons de ce genre ne pouvant être identifiés sur photo.

2021

Ce papillon aux antennes noires et blanches et bien velues vers la base pourrait appartenir à 3 espèces : Coleophora mayrella, Coleophora variicornis et Coleophora paramayrella. Sans genitalias, pas d’identification possible.

2020

Ce fourreau appartient probablement à ce genre, c’est ce que nous avons trouvé de plus ressemblant, sans pouvoir dire à quelle espèce il appartient.

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Adeloidea
Famille : Adelidae
Sous-famille : Adelinae
Tribu : 
Genre Nemophora
Espèce

Identification : Les papillons de ce genre ne sont pas toujours identifiables sur photo. Je classerais ici ceux pour qui un doute subsiste.

Genres semblables : Les mâles sont caractéristiques avec leurs gros yeux.

Sources :
Le Monde des insectes

2020

Ce mâle pourrait appartenir à l’espèce fasciella, minimella ou barbatellus.

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Pyraloidea
Famille : Crambidae
Sous-famille : Scopariinae
Tribu
Genre : Heliothela
Espèce : Heliothela wulfeniana

Identification : La Pyrale des coteaux (Heliothela wulfeniana) a les ailes de couleur brun noirâtre piquetées d’écailles plus pâles. Les ailes postérieures présentent une tache blanche assez visible. Les ailes antérieures possèdent une tache postmédiane pâle mal définie sur la costa.

Taille : 16 à 19 mm d’envergure.

Habitat : Zones plutôt sèches à végétation clairsemée.

Période de vol : De mai à août.

Plantes hôtes : Violettes et Menthes.

Oeufs : Ils sont pondus sur les feuilles des plantes hôtes.

Chenille : Elle est de couleur blanchâtre à 5 lignes longitudinales rosées. Le premier segment thoracique présente deux plaques noires et la tête est brune. Elle vit dans les tiges creuses de la plante hôte.

Espèces semblables : Les autres pouvant lui ressembler ont des bandes ou des taches blanches sur les ailes bien plus marquées.

Sources :
Le Monde des insectes
lepinet.fr
Wikipedia
Lepiforum

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Tortricoidea
Famille : Tortricidae
Sous-famille : Olethreutinae
Tribu : Grapholitini
Genre : Cydia
Espèce : Cydia splendana

Identification : La Carpocapse des châtaignes (Cydia splendana) a les ailes de couleur gris cendré légèrement moucheté plus ou moins sombres. La tête et le thorax sont parfois un peu plus pâles que les ailes. Elle possède une bande éclaircie médiane peu visible, parfois absente. Juste derrière cette bande, se trouve une tache sombre en forme de virgule bordée d’une large plage d’écailles gris violacé parfois peu visible. Derrière cette plage grise se trouvent de fins traits noirs longitudinaux. La zone apicale des ailes est teintée d’orangé. La côte est zébrée de courts traits pâles. Quelques lignes grises sont présentes à l’apex.

Taille : 13 à 18 mm d’envergure.

Habitat : Forêts de feuillus où se trouvent les arbres hôtes.

Période de vol : Août-septembre.

Hivernation : Chenille dans son cocon.

Plantes hôtes : Surtout châtaigniers, mais aussi noisetiers, chênes et noyers.

Oeufs : Ils sont déposés individuellement sur les fruits ou sur les feuilles près des fruits.

Chenille : Elle mesure 12 à 16 mm, a un corps assez épais brun ou rosé avec le premier segment thoracique gris foncé. Elle se nourrit dans les fruits.

Cocon : Il est blanc, ovoïde est se trouve sous terre.

Espèces semblables :
Plusieurs espèces semblables ont une tache pâle sur le bord interne de l’aile, sur le « dos », ou pas du tout de zone orangée vers l’apex de l’aile.
Grapholita nebritana a les 2/3 basaux des ailes d’un gris uniforme.
Cydia flagiglandana possède souvent une tache claire sur le bord interne de l’aile, vers le centre, la coloration de la moitié antérieure des ailes est un peu moins uniforme.
Cydia nigricana a la base des ailes également d’un gris assez uniforme.
Grapholita janthinana a de légères bandes pâles sur les ailes.
Grapholita tenebrosana n’a pas cette épaisse bande noire juste avant les traits noirs de l’apex de l’aile.
Cydia microgrammana non plus, elle possède juste quelques traits fins supplémentaires.
Les Dichrorampha ont des marques noires plutôt uniquement vers la marge de l’aile, sous forme de points et/ou une marque pâle sur la marge interne des ailes.

Sources :
Le Monde des insectes
Lepiforum
Wikipédia
Tortricids of Agricultural Importance

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Geometroidea
Famille : Geometridae
Sous-famille : Larentiinae
Tribu : Xanthorhoini
Genre : Scotopteryx
Espèce : Scotopteryx chenopodiata

Identification : L’Ortholite commune (Scotopteryx chenopodiata) a les ailes de couleur beigeâtre avec une bande médiane plus sombre élargie vers la costa et rebordée d’une bande brun roux. Elle possède un petit point cellulaire noir et une courte ligne sombre partant de l’apex de l’aile.

Taille : 31-32 mm d’envergure.

Habitat : Prairies grasses, talus, lisières, de la plaine à la moyenne montagne.

Répartition géographique : Toute l’Europe, partout en rance sauf en Corse.

Période de vol : De juillet à août.

Hivernation : Chenille.

Plantes hôtes : Diverses plantes basses.

Chenille : Elle peut atteindre 25 mm de long. Le corps est gris rosé, parfois gris bleuté. Elle possède une ligne médiodorsale gris foncé, longée de chaque côté par une ligne jaunâtre bordée de brun. La face ventrale est gris clair. Les stigmates et les points d’insertion des soies sont noirs.  La tête est gris rosé et légèrement échancrée. Elle se nourrit de nuit.

Espèces semblables :
Les autres du genre ont la bande médiane différente, soit pas entièrement assombrie (uniquement près des lignes délimitant la bande) soit avec une forte dent au bord inférieur soit à bords nettement ondulés en vaguelettes.
Larentia clavaria a la bande médiane et la ligne antémédiane finement rebordées de pâle.
Larentia malvata a la bande médiane à bords plus ondulés.
Colotois pennaria n’a pas la bande médiane assombrie mais seulement délimitée par des lignes plus sombres.
Les Crocalis ont la bande médiane assombrie mais d’une seule teinte et le point cellulaire est un peu plus gros.

Sources :
Le Monde des insectes
Papillons de nuit d’Europe – Volume 2 : Géomètres – NAP Editions
Chenilles d’Europe | Delachaux et Niestlé (delachauxetniestle.com)

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Geometroidea
Famille : Geometridae
Sous-famille : Ennominae
Tribu : Bistonini
Genre : Lycia
Espèce : Lycia alpina

Identification : La Nyssie alpine (Lycia alpina) présente un fort dimorphisme sexuel.
Le mâle a les ailes et le thorax beigeâtre pâle avec 4 bandes brunes transversales d’intensité variable, plus élargies là où elles touchent les nervures longitudinales des ailes. Les antennes sont plumeuses.
La femelle est microptère, au corps noir marqué de jaune aux lignes intersegmentaires et parsemé de longues soies blanchâtres.

Habitat : Creux humides et boisés des prairies sommitales vers 2000m.

Répartition géographique : Sommets et hautes altitudes de l’arc alpin, du Jura Suisse jusqu’en Autriche.

Période de vol : De mars à juin.

Hivernation : Chrysalide pendant un ou deux hivers.

Plantes hôtes : Aulnes (Alnus), Trèfles (Trifolium), Pâquerette (Bellis perennis), Achillée-millefeuille (Achillea millefolium), Jacée (Centaurea jacea), Aubépine (Crataegus monogyna)…

Chenille : Elle peut atteindre 40 mm de long. Le corps est blanc jaunâtre parsemé de traits et de points noirs. Elle possède une bande médiane jaune sur le dessus et une autre sur les flancs. La tête est jaune tachée de noir.

Espèces semblables :
Pour la chenille :
Lycia florentina est très semblable mais ne se trouverait que dans les Alpes Maritimes et en Italie. Les seules images que j’ai pu trouver montraient une bande latérale jaune sur les flancs plus ou moins interrompue et des marques noires un peu plus réduites sur le dessus.
Lycia zonaria a le dessus du corps moins nettement marqué de noir.

Sources :
Le Monde des insectes
lepinet.fr
Lepiforum
Guide des papillons nocturnes de France, Delachaux et Niestlé
Guide des chenilles d’Europe, Delachaux et Niestlé

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Geometroidea
Famille : Geometridae
Sous-famille : Ennominae
Tribu : Gnophini
Genre : Charissa
Espèce :

Les papillons de ce genre ne sont pas toujours identifiables à l’espèce sur photo. Je classerais ici les individus qui sont dans ce cas.

Espèces semblables :
A compléter en fonction des variantes rencontrées.
Le genre Elophos a des ocelles pupillés plus nets aux ailes au moins antérieures.
Le genre Gnophos également et il n’a pas cet aspect velouté.
Le genre Nychiodes a des lignes un peu plus nettes sur les ailes et n’a pas cet aspect velouté.

Sources :
Le Monde des insectes

2020

Celui-ci avec ses ailes veloutées et sans points cellulaires marqués appartient au groupe glaucinaria. Ce groupe comprend plusieurs espèces, pour tenter d’aller plus loin dans l’identification il faut au mins une vue du dessous des ailes, ce que je n’ai pas.

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Gelechioidea
Famille : Elachistidae
Sous-famille : Depressariinae
Tribu : Depressariini
Genre : Agonopterix
Espèce

Identification : Le genre Agonopterix comprend un grand nombre d’espèces qui ne sont pas toujours identifiables sur photo. Je classerais les individus complexes ici. Ce sont des papillons ayant une forme assez ovale en vue de dessus, avec la costa des ailes arrondie, assez largement à la base, et des ailes assez larges à l’apex. Beaucoup d’espèces sont de couleur assez claire avec une tache ronde au centre des antérieures.

Hivernation : Adulte.

Plantes hôtes : Large gamme de plantes ligneuses et herbacées.

Genres semblables :
A compléter en fonction des individus rencontrés (types de dessins un peu variables, l’individu présenté ici étant très peu marqué).
Borkhausenia nefrax (Oecophoridae) a les ailes plus pointues à frange très longue.
Hofmannophila pseudospretella (Oecophoridae) a l’apex des ailes qui forme un angle plus aigu, elle est souvent de couleur beigeâtre avec des taches rondes un peu mieux définies sur les ailes.
Le genre Symmoca (Autostichidae) a généralement des dessins un peu mieux marqués sur les ailes et sont à peine plus sveltes.

Sources :
Le Monde des insectes
BugGuide.Net

2020

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Pyraloidea
Famille : Crambidae
Sous-famille : Spilomelinae
Tribu :
Genre Udea
Espèce Udea nebulalis

Identification : Le Botys nébuleux (Udea nebulalis) a les ailes antérieures de couleur sable avec une tache réniforme et une orbiculaire à peine plus sombres, discrètes, remplies ou seulement le contour dessiné. Il possède une ligne postmédiane en zigzag, remontant brusquement un peu avant le bord interne de l’aile pour le rejoindre au même niveau que la tache réniforme. Sous cette ligne, il y a une bande antémarginale légèrement assombrie, parfois effacée en son centre. Il possède également une ligne antémédiane discrète. Les ailes postérieures sont d’un brun plus sombre.

Taille : 18 à 25 mm d’envergure.

Répartition géographique : Régions montagneuses.

Période de vol : De juin à août.

Plantes hôtes : Campanules et géraniums.

Espèces semblables :
Udea cyanalis a les ailes plutôt grises à marques brunes plus contrastées.
Udea decrepitalis a la ligne postmédiane des ailes qui court jusqu’au bord interne de manière assez droite.
Udea elutalis est blanc cassé avec plus de contraste à la bande postmédiane et aux taches orbiculaires et réniformes, ces marques mieux délimitées.
Udea ferrugalis est très variable mais assez souvent plus contrasté, ses ailes sont légèrement différentes, plus « rétrécies » à la base ce qui donne une impression d’être plus élargies à l’apex.
Udea fulvalis, Udea lutealis et Udea institalis ont la ligne postmédiane moins fortement dentée.
Udea numeralis a la ligne postmédiane plutôt en pointillés et la tache réniforme sombre.

Sources :
Le Monde des insectes
Lepiforum
lepinet.fr
Wikipedia, the free encyclopedia
Lepidoptera Mundi

2020