Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Dernière mise à jour il y a 5 jours par tifaeris

Famille : Asteraceae

Identification : L’Achillée millefeuille (Achillea millefolium) est une grande plante à pubescence variable et à tige dressée, souvent ramifiée dans sa partie supérieure.
Son inflorescence est blanche, parfois rose, disposée en corymbe. Chaque capitule est formé de 5 fleurons ligulés entourant des fleurons tubulés. L’involucre est ovoïde, formé de bractées disposées irrégulièrement, poilues, bordées d’une marge pâle ou brunâtre.
Les feuilles sont alternes, allongées, très finement divisées en segments eux-mêmes divisés, à bords parallèles. Il y a plus de 15 segments principaux de chaque côté de la feuille.
Les fruits sont des akènes oblongs.

Taille : 20 à 100cm de haut.

Habitat : Prairies, pâturages, chemins, décombres, de 0 à 2800m.

Répartition géographique : Toute la France, toute l’Europe

Floraison : De juin à septembre.

Espèces semblables :
On reconnait le genre des nombreux autres semblables à première vue à ses capitules (faisant penser à une petite fleur) formés de 5 fleurons ligulés (ressemblant à des pétales) entourant plusieurs fleurons tubulaires.
L’Achillée noble (Achillea nobilis) a des feuilles généralement plus larges composées de 5 à 10 paires de divisions primaires
L’Achillée odorante (Achillea odorata) a des feuilles plus courtes, d’aspect un peu plus arrondi.
L’Achillée rose pâle (Achillea roseo-alba) est parfois considérée comme une sous-espèce de l’Achillée millefeuille (Achillea millefolium). Ses fleurs sont rose pâle, son port grêle, à petite inflorescence, ses feuilles très espacées.
L’Achillée couvre-sol (Achillea crithmifolia) est une espèce cultivée qui s’est naturalisée en vallée du Rhône et le long de ses affluents, ainsi qu’en Alsace. Ses fleurs sont d’un blanc plus jaunâtre et son odeur beaucoup plus prononcée, ses ligules sont un peu plus longs.
L’Achillée à feuilles de Camomille (Achillea chamaemelifolia) a les feuilles découpées en segments très étroits et non dentés.
L’Achillée des collines (Achillea collina) a des feuilles très étroites (mais restant longues), à divisions serrées.
L’Achillée herbe trouée (Achillea erba-rotta subsp. erba-rotta) possède des feuilles entières et dentées.
L’Achillée musquée (Achillea erba-rotta subsp. moschata) a des feuilles beaucoup plus découpées que l’espèce type, mais à segments peu dentés.
L’Achillée de Ligurie (Achillea ligustica) possède des feuilles plus larges, à segments plus élargis.

Sources :
IRIIS phytoprotection
FLOREALPES
Identification Assistée par Ordinateur
Infoflora.ch
ID-Botanica
notesdeterrain.over-blog.com

2021

Laisser un commentaire