Domaine des oiseaux 26-27 septembre 2020

La météo plus que capricieuse a eu raison de nos escapades méditerranéennes et montagnardes prévues. Nous sortirons tout de même mais moins loin, là où nous pouvons nous abriter, au DDO.

Nous y verrons quelques Aigrettes garzettes (Egretta garzetta), ainsi qu’une grande aigrette au loin.

Celle-ci s’entrainait à attraper un bout de bois dans l’eau.

Petit groupe de Sarcelles d’hiver (Anas crecca).

Un limicole migrateur fait une petite halte, un Bécasseau variable (Calidris alpina). Il restera près de ce Chevalier culblanc (Tringa ochropus) pendant qu’il se restaure.

Toujours autant d’activité chez les Martins-pêcheurs d’Europe (Alcedo atthis).

Il pêchera une écrevisse vraiment énorme, mais l’avalera bien à l’abri derrière une multitude de branches. La suite est plus soft, avec ces petits alevins.

Il y a beaucoup de Fauvettes à tête noire (Sylvia atricapilla) dans les buissons. Elles sont très vives et se mettent rarement à découvert, j’ai quand même pu clicher cette femelle.

Migrateur croisé moins souvent que le gobemouche noir en tout cas au domaine : le Gobemouche gris (Muscicapa striata).

Un groupe d’Hirondelles rustiques (Hirundo rustica) a fait halte au domaine. Il faut dire que la météo s’est beaucoup dégradée, avec des températures très basse alors qu’il faisait très chaud quelques jours auparavant. Elles ont besoin de reprendre des forces avant la traversée des Pyrénées, traversée à faire si possible avec une météo plus clémente. Ce week-end, c’est la neige qui tombe et le vent souffle fort, alors il est plus sage d’attendre. Il y a beaucoup de jeunes de l’année dans ce groupe. Quelques adultes ça et là, ainsi que deux hirondelles de fenêtre, une jeune et une adulte.

Première série au-dessus de l’eau sous la pluie.

Elles font quelques pauses dans les branches de saules.

Autre série au-dessus de la pelouse.

Plusieurs se posaient directement sur le sol. Elles semblaient un peu fatiguées les pauvres. L’une d’elle avait mal à une patte, elle ne la posait pas au sol. Elle restait alerte et s’envolait au moindre passage de piéton ou de voiture à proximité. La météo va s’améliorer de lundi jusqu’à mercredi, avec des températures plus clémentes, avant de se dégrader à nouveau jeudi. Cette accalmie devrait leur permettre de poursuivre plus sereinement leur migration.

Ici, la petite jeune qui a mal à la patte, poursuivie par un Pouillot véloce (Phylloscopus collybita). Il l’a même attaquée avec ses pattes le bougre ! L’hirondelle a probablement gobé la mouche que le pouillot visait, ce qui ne lui a pas plu. Rien de bien méchant, après cette « attaque » éclair, le pouillot est reparti. L’hirondelle s’est posée quelques secondes au sol, avant de repartir en chasse. Les Gobemouches aussi se régalent de diptères volant, ces insectes sont très important pour les oiseaux en ce moment.

Pour finir un peu de macro entre deux averses.

Un beau papillon, la Ménagère (Dysauxes punctata).

Petite cicadelle de la sous famille des Agalliinae.

Très belle mouche aux yeux rayés, du genre Calliopum.

Sous une feuille, un mâle immature d’Entomobrya nigrocincta.

Dans le sous bois, j’ai vu plusieurs Caprainea marginata, de plusieurs âges et tailles.

Un très petit.

Un moyen.

Un plus gros !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s