Domaine des oiseaux 19-20 septembre 2020

Cela fait un petit moment que je n’ai pas publié d’images faites au DDO de Mazères. Ce week-end nous avons pu faire quelques images et observations sympas.

Première photo dans la grisaille, cette Linotte mélodieuse (Linaria cannabina). Elles sont assez nombreuses sur les chemins dans les pyracanthas et les ajoncs.

En ce moment, les Martins-pêcheurs d’Europe (Alcedo atthis) sont bien actifs. En effet, les jeunes cherchent de nouveaux territoires de pêche après s’être faits chasser par leurs parents. Mais les adultes déjà en place ne veulent pas partager ! Nous assistons donc à quelques courses poursuites.

Le temps couvert se transforme en pluie, ce qui ne semble pas perturber le martin. Il doit être cependant plus difficile de repérer les proies sous l’eau avec une surface perturbée.

Après l’averse, un petit rayon de soleil que cette femelle semble apprécier, gonflant ses plumes.

Dans la prairie d’en face, un Renard roux (Vulpes vulpes) se montre. Cela fait un petit moment qu’il traine dans le coin. Il est visiblement atteint de la galle le pauvre. Espérons qu’il s’en sorte.

Chez les poules d’eau, c’est un peu pareil que chez les martins. Les jeunes se font chasser par les adultes dès qu’elles entrent dans une certaine zone. Bien plus discret, un Râle d’eau (Rallus aquaticus) fait plusieurs passages.

Une Bécassine des marais (Gallinago gallinago) en pause au pied d’un ilot.

Jolie femelle de Tarier pâtre (Saxicola rubicola). Ils sont assez discrets, mais j’ai aperçu un mâle partir vers les haies avec une punaise dans le bec (pas terrible comme nourriture). C’est quand même un peu tard pour des petits au nid bien que pas impossible, le plus probable est qu’il y ait des jeunes dans le coin. Mais ils sont très discrets alors !
En parlant de discret, nous entendrons à plusieurs reprises une fauvette mélanocéphale, déjà entendue il y a plusieurs semaines. Peut être une future hivernante et pourquoi pas plus ? A surveiller.

Tout un groupe d’Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) s’est rassemblé dans un arbuste et dans les haies environnantes. Ils se posaient systématiquement au cœur de la végétation, mais l’un d’eux a fait une pose à découvert.

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) en chasse dans les cornouillers. Il n’arrêtait pas de regarder sous les feuilles et de bouger das tous les sens !

Petit tour à la mangeoire où nous entendrons étourneaux, pics épeiches et rouge gorges. Deux Troglodytes mignons (Troglodytes troglodytes) se poursuivaient et inspectaient troncs, nichoirs et mangeoires (vides) à tour de rôle.

Petit arrivage de Sarcelles d’hiver (Anas crecca).

Petite surprise du jour, un Bécasseau minute (Calidris minuta). Petit oiseau mais grand migrateur, venant de Norvège du nord ou de Sibérie et partant hiverner sur le bassin méditerranéen.

Un peu de macro maintenant. Sous une feuille, ce petit staphylin à grosse tête appartenant au genre Astenus.

Toute petite saltique au sol, une jeune Saitis barbipes.

Un peu plus petit, ce Sminthurus viridis dans les herbes.

Très petit aussi, ces acariens prédateurs de collemboles et d’autres acariens. Genre Anystis, probablement wallacei pour l’espèce. Ils sont vraiment très rapides lorsqu’ils se déplacent.

Le plus petit du jour, j’ai à peine distingué une vague paillette sur la feuille où il était. Probablement un jeune Lepidocyrtus lignorum, qui « broutait » la surface de la feuille.

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s