Aller au contenu

Anystis sp

Publié le 3 septembre 2021

Dernière mise à jour il y a 3 semaines

Heyden, 1826

Les acariens du genre Anystis sont de petits prédateurs pouvant être observé courant à toute allure au sol ou sur la végétation

Ordre : Trombidiformes
Sous-ordre : Prostigmata
Infra-ordre : Anystina
Super famille : Anystoidea
Famille : Anystidae
Sous-famille : Anystinae
Tribu :
Genre Anystis
Espèce :

Difficulté de détermination du genre

Difficulté de détermination des espèces

Identification

Les Anystis sont de petits acariens au corps court et large. Ils possèdent deux paires d’yeux et une plaque prodorsale juste en avant des yeux. Ils sont de couleur rouge, orangée, rosée ou jaune. Ils possèdent au stade adulte 4 paires de pattes assez longues et parsemées de soies perpendiculaires, mais les juvéniles ne possèdent que 3 paires de pattes.

Ce genre comprend un nombre incertain d’espèces. Tous les auteurs ne sont pas d’accord sur leur nombre et la manière de les différencier.

Anystis andrei
Anystis baccarum
Anystis cornigerum
Anystis cursorium

Anystis kochi
Anystis salicinus
Anystis wallacei

Anystis agilis
Anystis berlesi
Anystis borussica
Anystis coccinea
Anystis germanica
Anystis pallescens

Anystis pini
Anystis rabuscula
Anystis sellnicki
Anystis triangularis
Anystis vitis
Anystis voigtsi

Taille

1 à 1,5 mm

Habitat

On peut en trouver un peu partout tant qu’il y a de la végétation

Répartition géographique

Comportement

On voit souvent ces acariens courir à toute allure sur la végétation

Période d’observation

Biologie

C’est surtout Anystis baccarum qui a été étudié, mais sa biologie est probablement similaire à celle des autres espèces du genre. Il se reproduit par parthénogénèse, aucun mâle n’a été trouvé. Les œufs sont pondus en grappes de 15 à 24, entrelacés de filaments transparents (en moyenne deux grappes par femelle), sous l’écorce des arbres ou dans la litière du sol. A l’éclosion, les prélarves sont très petites (0,2mm) et ne sont pas mobiles. Ce n’est qu’au bout de 10 à 15 jours qu’elles sortent du chorion de l’œuf et cherchent à prendre de la hauteur afin de gagner la végétation et de chercher des proies. Le stade larvaire dure 5 à 6 jours et est suivi de 3 stades nymphaux à huit pattes, devenant adultes au bout d’un mois environ. Les adultes vivent ensuite une 15aine de jours.

Réseau trophique

Ces acariens prédateurs sont utilisé dans la lutte biologique contre certains ravageurs, notamment Anystis baccarum utilisé contre Panonuchus ulmi (acarien de la famille des Tetranychidae) causant des dégâts dans les vergers de pommiers. Ils sont voraces, une seule femelle peut dévorer jusqu’à 875 proies durant sa vie. En laboratoire, un individu à réduit de 70% la population de pucerons sur un plant de poivrons en 3 jours. Il peut servir de proies à d’autres arthropodes plus gros (araignées, chilopodes, autres acariens, et même Asilidae), voire à de petits oiseaux.

Régime

Prédateur de petits arthropodes (thrips, cicadelles, cochenilles, pucerons, autres acariens) et de leurs œufs, y compris Aphis hederae qui est rarement attaqué car il est protégé par les toxines de sa plante nourricière, et Schizolachnus pineti qui est protégé par son revêtement de cire. Il peut occasionnellement se nourrir de pollen.

Genres semblables

• Les genres Tencateia (trouvé en Afrique du sud et aux Pays-Bas) et Walzia (trouvé en Inde, Afrique du sud, Guatemala, Venezuela et Australie) auraient un corps de forme similaire mais pas de plaque prodorsale.
• Le genre Tencateia possède sur l’idiosome entre 30 et 120 soies.
• Le genre Walzia n’en possède par contre que environ 16. Il me semble plus difficile à exclure. Mais il n’est pas noté d’Europe dans le pdf mis en lien. Là où se trouve la plaque prodorsale chez Anystis, la striation est plus fine que sur le reste du corps.

Sources

Le Monde des insectes
(PDF) A taxonomic study of some Anystidae (Acari: Prostigmata) (researchgate.net)
• Influentialpoints
Serre-culture
INPN
Fauna Europaea
Ecological benefits of Anystis baccarum in an orchard ecosystem and the need for its conservation
Anystis baccarum: An Important Generalist Predatory Mite to be Considered in Apple Orchard Pest Management Strategies
Ephytia
GBIF

Laisser un commentaire