Scandinavie 2021 : Nesseby, 05 août

Premier jour au Varanger. Arrêt incontournable, Nesseby !

La météo est plus clémente aujourd’hui. Le vent s’est bien calmé, et il y a quelques éclaircies. En arrivant près de l’église, nous observons pas mal de limicoles au loin dans la baie. Beaucoup de bécasseaux variables et de grands gravelots. Il y a aussi 7 tadornes de Belon. Pas grand chose en contrebas à notre portée, on décide d’aller voir au petit lac derrière. Nous voyons 4 combattants, 2 chevaliers arlequins et des bécasseaux variables. Une barge à queue noire se balade dans la toundra. Nous espérions voir des phalaropes, mais il n’y en a pas. De retour à la baie, on descend en contrebas, juste à l’entrée. On choisit un rocher pour se poser, puis on attends.


Localisation de Nesseby.

Rapidement, les limicoles s’approchent. Il suffit de patienter et de ne pas bouger. Un groupe de 4 Bécasseaux de Temminck (Calidris temminckii) se posent sur le sable. Bon eux ne se sont pas approchés par contre.

Les premiers à réellement s’approcher sont les Bécasseaux variables (Calidris alpina). Lorsqu’ils sont lancés dans leur recherche de nourriture, rien ne les arrête ! Ils fouillent, se disputent, se poursuivent…

Seconde espèce à s’approcher, les Grands gravelots (Charadrius hiaticula). Il y en a de tous âges. Quelques adultes.

Puis des jeunes.

Autre espèce beaucoup moins nombreuse, le Bécasseau minute (Calidris minuta). Je crois que c’est la première fois que l’on peut en observer et en photographier pendant autant de temps.

Pendant que j’étais concentrée sur le bécasseau, une Bergeronnette grise (Motacilla alba) s’est posée tout près !

On décide après cette session d’emprunter le petit chemin qui longe la baie. Les Bibio volent dans tous les sens ! Nous voyons pas mal de passereaux ici.

Des Pipits farlouses (Anthus pratensis).

Un Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus).

Un Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus).

Un Traquet motteux (Oenanthe oenanthe).

On observe aussi une discrète gorgebleue. Puis on retourne casser la croûte sur le parking. Bon, puisqu’ils insistent et sont partout, je photographie une femelle Bibio pomonae. Il y a eu quelques belles averses, j’en profite pour en sortir quelques uns des flaques !

On décide de faire le tour de la presqu’ile.

Le séchoir à morues vide et un Marsouin commun (Phocoena phocoena) aperçu en regardant vers le fjord. En réalité il y en avait 4.

Nous voyons 3 Combattants variés (Philomachus pugnax) dans la toundra.

Beaucoup d’oiseaux passent en vol, des goélands, des mouettes tridactyles, des labbes parasites.

Sur les rochers au bout de la presqu’ile, un Traquet motteux (Oenanthe oenanthe).

Puis en contrebas, un jeune Bécasseau violet (Calidris maritima). On descend un peu pour être à son niveau. Il est assez cool ! Il se balade sur les algues flottantes. La marée remonte. Il a encore des restes de duvet sur la nuque !

En revenant au parking, on croise quelques Eiders à duvet (Somateria mollissima) en famille.

Christophe fait quelques images de l’église.

*Observations à Nesseby*
– Canard chipeau (Mareca strepera) : 4 en vol
– Eider à duvet (Somateria mollissima) : familles
– Harle bièvre (Mergus merganser)
– Oie cendrée (Anser anser) : +/- 10 dans la baie
– Tadorne de Belon (Tadorna tadorna)) : 7 dans la baie
– Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis)
– Goéland cendré (Larus canus)
– Goéland argenté (Larus argentatus)
– Goéland marin (Larus marinus)
– Labbe parasite (Stercorarius parasiticus)
– Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus) : 1 qui passe en vol
– Mouette tridactyle (Rissa tridactyla)
– Sterne arctique (Sterna paradisaea)
– Barge rousse (Limosa lapponica)
– Bécasseau de Temminck (Calidris temminckii)
– Bécasseau minute (Calidris minuta)
– Bécasseau variable (Calidris alpina) : des 100aines
– Bécasseau violet (Calidris maritima)
– Chevalier arlequin (Tringa erythropus)
– Chevalier sylvain (Tringa glareola)
– Combattant varié (Philomachus pugnax)
– Courlis corlieu (Numenius phaeopus)
– Grand gravelot (Charadrius hiaticula) : les seconds plus nombreux après les variables
– Huitriers pies (Haematopus ostralegus) : assez peu et distants
– Tournepierre à collier (Arenaria interpres) : peu
– Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) : 1 en vol
– Bergeronnette grise (Motacilla alba)
– Bergeronnette printanière (Motacilla flava)
– Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus)
– Corneille mantelée (Corvus cornix)
– Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica)
– Grand corbeau (Corvus corax)
– Pie bavarde (Pica pica)
– Pipit farlouse (Anthus pratensis)
– Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus)
– Traquet motteux (Oenanthe oenanthe)
– Marsouin commun (Phocoena phocoena) : 4

Une petite vidéo du coin.

On décide ensuite de partir directement à Vardø. Plus tôt on ira sur Hornøya, meilleures seront nos chances d’observer les macareux et autres nicheurs. En route, j’aperçois un aileron dans le fjord. Surement un petit rorqual. On fait un petit crochet pour aller l’observer. L’ambiance est très belle avec tous les laridés dans le fjord !

Ici aussi il y a quelques Eiders à duvet (Somateria mollissima).

Et puis bien sur, plus loin près de la route, des Rennes (Rangifer tarandus) !

28 commentaires sur “Scandinavie 2021 : Nesseby, 05 août”

  1. jean-Marc Lustrat

    Evidemment un hotspot à ne pas rater, Nesseby. Belles images de ces limicoles. C’est vrai que cette année il y a eu pas mal de Bécasseau minute dont au moins 1 couple a niché sur le plateau cette année. Et Christophe, il met ses photos sur un autre site?

  2. merci pour ce nouveau voyage
    Prendre son temps pour admirer le bécasseau minute
    impressionnant le bibio !
    et …renversant les photos d’église !
    J’aime beaucoup le panoramiques video …sérenité

  3. C’est beau, c’est tout beau, vos photos, les bécasseaux et tous ces petits piafs qui évoluent dans ces superbes paysages….

  4. Magnifique ! et en plus avec le bruit du vent et les cris des oiseaux de la vidéo de Christophe, on s’y croirait. Merci à vous, j’ai toujours plaisir à suivre vos reportages photos.
    Nadine

  5. Merci pour cette téléportation en Scandinavie. çà me rappelle mon voyage en Norvège en 1974. Très belles photos de limicoles qu’on attend sur nos côtes de Charente-Maritime.

  6. Que de très belles photos, j’adore, vraiment des endroits magnifiques, d’après l’église que Christophe a photographié, je vois que son objectif provoque beaucoup de distorsion, c’est renversant, (MDR), je plaisante, je trouve que cela fait bien, dis moi si je me trompe, on dirait que le ou la Bibio pomonae a deux pédipalpes ?
    Je vois également que vous avez vu un Pygargue à queue blanche, rapace impressionnant et magnifique !

    1. Merci Bernard ! Oui Christophe s’est amusé avec l’église 🙂
      Pour la femelle Bibio, elle a des palpes en effet (pédipalpes c’est pour les arachnides). Ils sont assez longs ! Mais tous les diptères en ont. Chez les muscidae ils sont bien plus courts !
      Et pour le pygargue, oui très impressionnant en effet !

  7. Merci Jessica pour ce beau reportage et ces belles photos notamment des limicoles bien identifiés et que nous n’avons pas souvent l’occasion d’observer. C’est super. Belle continuation.
    Philippe

Laisser un commentaire