Scandinavie 2021 : Vardø, Hamningberg, Kiberg 06 août

Ce matin, on est réveillé par… la chaleur dans la voiture ! Il fait grand soleil.

On décide de faire un tour sur la presqu’ile avant d’aller à l’office du tourisme acheter les tickets pour Hornøya. Il est 6h et les premiers départs sont à 9h. On observera Grives litornes, Grands corbeaux, Sizerins flammés, Goélands argentés, Sternes arctiques, Labbes parasites, Pygargues à queue blanche, Pipits farlouses. Au loin, des Cormorans huppés passent en vol. Un petit rorqual fait surface. En allant en ville, Harles bièvres et Eiders à duvet en mer.


Localisation de Vardø.

Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla), Pipit farlouse (Anthus pratensis) et Harle bièvre (Mergus merganser).

Arrivés à l’office du tourisme, on nous dit que nous ne pouvons pas acheter de billets pour nous rendre sur Hornøya aujourd’hui. Visiblement, il fait si beau et la mer est si calme que le bateau a été réservé pour une partie de pêche en mer. On achète nos billets pour le lendemain. On décide de faire un tour à Hamningberg. En route, on observe deux Pygargues à queue blanche (Haliaeetus albicilla) se nourrir d’un goéland ou d’une mouette morte sur la rive. Lumière horrible (mais où est passé le mauvais temps du Varanger ?) et nous ne pouvons pas rester arrêtés longtemps à cet endroit. Dommage car ils n’en avaient pas grand chose à faire de nous (tant que nous sommes dans la voiture en tout cas).

A Hamningberg, c’est la folie ! Il y a des camping cars dans tous les sens. Jamais vu ça. On fait un tour sur la pointe au bout du village. Il y a énormément de Goélands argentés, Goélands marins, et même un Goéland brun ! Je fais un peu de macro dans la pelouse caillouteuse. Et photographie un Renne qui visiblement a un peu chaud.


Localisation d’Hamningberg.

Acariens de la famille des Bdellidae, sous un caillou.

Toujours sous un caillou, un collembole Lepidocyrtus lignorum, se nourrissant de je ne sais trop quoi (jeune cadavre de collembole, d’acarien ou mue quelconque ?).

Demi-tour et direction Sandfjord, dans un coin où on avait fait de superbes bergeronnettes grises il y a deux ans. Dans la brousse de saules et de bouleaux, il y a pas mal de passereaux. Grives litornes, Grands corbeaux, Pouillot fitis, Pygargue à queue blanche qui passe en vol, Sizerin flammé, Pipit farlouse et Gorgebleue à miroir.


Localisation de Sandfjord.

Sizerin flammé (Acanthis flammea) et Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica).

Après avoir passé un petit moment dans ce très joli coin, on fait demi-tour. En route, on croise un Faucon pèlerin (Falco peregrinus).

Petite vidéo des paysages rencontrés sur la route.

On décide d’aller à Kiberg jusqu’à demain. Ce n’est pas loin de Vardø et la zone est sympa. On s’arrête au port pour voir les Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla) qui sont bien installées. Il y a pas mal de jeunes volants. Nous verrons aussi des Goélands argentés et des Eiders à duvet.


Localisation de Kiberg.

On pars ensuite sur les hauteurs. Nous croisons quelques Rennes (Rangifer tarandus).

Je repère un Grand gravelot (Charadrius hiaticula) près de la piste. On s’arrête pour continuer à pied et faire quelques clichés.

On continue la balade. J’entends un cri de Pluvier doré (Pluvialis apricaria). On finit par le repérer, il y en a en fait deux. On tente une approche, mais ils sont difficiles ceux là. On fait quelques clichés de loin. En revenant vers la voiture, un autre pluvier se montre. Celui-ci lance ses cris tout en s’avançant vers nous. Entre deux appels, il picore au sol. Il faut faire attention dans la toundra, les oiseaux nichant au sol. Donc ne pas marcher n’importe où, éviter les creux et les touffes et toujours regarder où on met les pieds. Il y a souvent de petites pistes créées par les rennes, plus sûres à emprunter. En principe à cette saison il n’y a plus de jeunes non volants, mais on ne sait jamais.

Chose assez drôle, le pluvier était sans arrêt suivi par deux Bécasseaux variables (Calidris alpina) et un Combattant varié (Calidris pugnax) ! Eux ne s’approchaient pas de nous par contre.

Il y a plusieurs lacs ici, et sur deux d’entre eux il y a des Plongeons catmarins (Gavia stellata). Il y en a 6 en tout ! On fait quelques clichés de loin et en vol. Lorsque deux plongeons tentent d’amerrir sur un lac déjà occupé, c’est concert de vocalises. Ils ne partagent pas ! Et le concert reprendra plusieurs fois dans la nuit. Belle ambiance !

Il y a aussi 4 Labbes parasites (Stercorarius parasiticus) dans le secteur. Probablement une famille. Ils se font parfois chasser par les pluviers.

Quelques photos de la zone. Avec vue sur Vardø en fond pour la première.

*Observations à Kiberg*
Plongeon catmarin (Gavia stellata) : 6
Labbe parasite (Stercorarius parasiticus) : 4
Bécasseau variable (Calidris alpina) : 2
Chevalier arlequin (Tringa erythropus) : 1
Combattant varié (Philomachus pugnax) : 8
Grand gravelot (Charadrius hiaticula) : 2
Pluvier doré (Pluvialis apricaria) : 4
Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) : 1 entendu
Pipit farlouse (Anthus pratensis) : 1
Traquet motteux (Oenanthe oenanthe) : 3

16 commentaires sur “Scandinavie 2021 : Vardø, Hamningberg, Kiberg 06 août”

Laisser un commentaire