Réserve ornithologique du Teich 16 décembre 2017

Courte après-midi au Teich, étant dans le coin ce jour là ça aurait été dommage de ne pas en profiter. En plus la météo est vraiment pas mal, il y a de belles éclaircies.

Nous voyons assez rapidement un grand nombre de foulques macroules, beaucoup passent l’hiver ici. A certains endroits la végétation dorée de fin d’automne donne de très jolis reflets sur l’eau. Et puis les foulques se laissent photographier sans avoir peur.

Elles plongent pour aller attraper leur nourriture sous l’eau, essentiellement des végétaux, même si elle peut manger un peu de tout.

En avançant le long du chenal, il y en a toujours autant !

Certaines adoptent des attitudes qui montrent leur mauvaise humeur !

Depuis un ponton entouré de foulques, il est assez facile de faire des photos avec une eau bien colorée.

Je ne m’en lasse pas, c’est un oiseau que j’adore !

Celle-ci a trouvé quelque chose, pour le coup je ne sais pas du tout ce que c’est, on dirait des coques protectrices de vers marins agglutinées. Je ne sais pas si elle a pu en faire quelque chose, elle est partie se cacher car une autre foulque la suivait de près.
Encore une de mauvais poil !
De l’autre côté du pont, les foulques sont à contre jour. L’une d’elle s’est baignée, et cela donne une lumière assez sympa.

Un peu plus loin, nous voyons nos premiers limicoles. De grands groupes de barges à queue noire se trouvent au loin, quelques unes se sont légèrement approchées.

Il y a également pas mal d’avocettes élégantes, la plupart assez lointaines aussi.
Idem pour les spatules blanches, ici à la toilette.

Nous avançons et voyons une bécassine des marais. Son camouflage est très efficace.

Quelques chevaliers gambettes se sont brièvement avancés devant l’affût.

Un petit groupe d’aigrettes garzettes chasse le ver.

Plus loin, une buse variable trône sur un tronc mort. Elle prendra un peu le soleil avant de s’en aller.
Encore une série de foulques.

Elles se sont toutes envolées d’un coup, pour aller se reposer plus loin. Enfin envolées pas vraiment, elles ont plutôt couru sur l’eau..

Un cygne tuberculé très élégant.

Il y avait un assez grand nombre de mouettes rieuses.

Un busard des roseaux est passé et a fait s’envoler tous les limicoles. Ici il est entouré d’un grand groupe d’avocettes.
Il y a pas mal de rougegorges au bord des chemins.
Pour terminer une dernière foulque, sans lumière cette fois.

10 commentaires sur “Réserve ornithologique du Teich 16 décembre 2017”

  1. Je suis en dernière année de Bac Gestion des Milieux Naturels et de la Faune et j’y ai été en voyage scolaire durant la même période que toi, que de belles espèces, et de si beaux paysages…
    Je débute dans la photographie animalière, assez complexe, mais c’est l’endroit idéal.
    Lorsqu’on voit le résultat de certainement plusieurs années de performances ? ça donne vraiment envie de continuer et d’acquérir des tas de techniques pour la photographie!
    Tes photos sont grandiose, et ton blog très intéressant !

    1. Merci beaucoup c’est très gentil !
      C’est une formation très intéressante que tu fais là. Le Teich est en effet un bon endroit lorsqu’on débute la photo. J’ai commencé la photographie fin 2012, mais je suis passionnée par la nature et en particulier les oiseaux, cétacés et arthropodes depuis toujours ^^
      J’ai assez rapidement fréquenté d’autres personnes qui faisaient elles aussi de la photo animalière, ce qui m’a surement aidé pour les réglages de prise de vue etc, mais en tâtonnant on se fait assez vite la main. Mais dans la photo de nature, je pense que la connaissance des espèces et leurs milieux est aussi importante que la maitrise du matériel. Mais visiblement tu es à bonne école pour ça ^^
      Si jamais tu as des questions, n’hésite pas !

Laisser un commentaire