Aller au contenu

Salticidae

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Pelleninae
Tribu :
Genre : Pellenes
Espèce Pellenes nigrociliatus

Identification : Pellenes nigrociliatus est de couleur contrastée, noire et blanche, rarement  brune. Le céphalothorax est noir marqué d’une virgule blanche rentrant à l’intérieur du prosoma partant des yeux latéraux postérieurs, pouvant être reliées par une ligne transversale de poils blancs. L’abdomen est noir bordé antérieurement de blanc, avec une ligne blanche médiane n’atteignant pas le bord antérieur de ce dernier et deux lignes blanches en diagonale sur les flancs.
Le mâle a des poils blancs sur les fémurs, la patella et le tibia des pédipalpes (mais pas le bulbe). La patte 1 est entièrement rousse. Les taches en forme de virgule du prosoma sont plus effacées que chez la femelle. Les chélicères présentent des lignes verticales de poils blancs.
La femelle ressemble au mâle mais les taches en forme de virgule sur le prosoma sont mieux marquées et elle possède souvent un trait blanc vertical entre les yeux médians, se prolongeant sur le dessus du prosoma.

Taille : 3-4 mm pour le mâle, 4-6 mm pour la femelle.

Habitat : Milieux ouverts et sableux, plus rarement dans les pelouses sèches caillouteuses.

Période d’observation : De mai à septembre.

Hivernation : Dernier stade juvénile dans une coquille vide d’escargot.

Cocon : Il est construit dans une coquille vide d’escargot suspendue à de la végétation par de la soie. Cette hauteur permet d’échapper aux fortes chaleurs du sol en été. Le cocon peut aussi se trouver entre des feuilles sèches.

Espèces semblables :
Pellenes arciger et Pellenes brevis sont les plus semblables. Le mâle mature a les fémurs 1 noirs, les taches blanches des yeux arrières sont souvent allongées et ne rentrent pas vers l’intérieur du prosoma.
Pellenes tripunctatus la ligne médiane de l’abdomen qui forme une croix au tiers postérieur et se divise ensuite en 3 points. Attention car certains nigrociliatus ont un trait blanc transversal sur la ligne médiane de l’abdomen, mais la bande blanche ne se divise pas en points derrière cette dernière et les flancs de tripunctatus n’ont pas d’aussi nettes bandes blanches obliques.
Pellenes geniculatus a l’abdomen bordé d’une bande blanche régulière sur les flancs, sans traits en diagonale.
Pellenes seriatus a la ligne blanche de l’abdomen qui démarre à la base de celui-ci, elle est formée dans sa partie postérieure de triangles alignés.
Pellenes lapponicus est très rare et se rencontre dans le nord des Alpes. La ligne médiane de l’abdomen démarre de la base de celui-ci, puis se forme vers le milieu d’un alignement de pointes de flèches.

Sources :
Insecte.org
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guide Delachaux.

2022

2020

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Euophryinae
Tribu :
Genre : Euophrys
Espèce : Euophrys herbigrada

Identification : Euophrys herbigrada mâle est de couleur brun sombre, sans lignes blanches sur le céphalothorax, l’abdomen étant d’un brun plus clair. Il possède une moustache jaune sous les yeux ne remontant pas au-dessus de ceux-ci et les pédipalpes sont crème.
La femelle est entièrement brun pâle, avec une série de chevrons sur l’abdomen plus ou moins visible et une ligne de poils blancs sous les yeux.

Étymologie : « ophrys » vient du Grec « ophrûs » qui signifie « sourcil », « eu- » vient du Grec «  » et signifie « bien », « beau ».

Taille : 3 à 4 mm pour la femelle, 2,5 mm pour le mâle.

Habitat : On la trouve au niveau du sol.

Pour le mâle :
Euophrys sulfurea possède des poils jaunâtres au-dessus des yeux antérieurs et deux stries pâles sur le dessus du céphalothorax (seconde moitié).

Sources :
Insecte.org
Wiktionnaire
Regard d’araignée

2021

2020

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Euophryinae
Tribu :
Genre : Chalcoscirtus
Espèce : Chalcoscirtus infimus

Identification : Chalcoscirtus infimus est de couleur noire brillante avec une pilosité éparse sur le corps. Les yeux sont cerclés de poils blancs.
Le mâle a les pattes entièrement noires.
La femelle a les pattes plus ou moins largement jaune orangé, généralement avec les fémurs noirs.

Étymologie : « chalco » vient du Grec « khalkós« , qui signifie cuivre, bronze ; « infimus » signifie en latin infime, en référence à sa très petite taille.

Taille : De 2 à 4 mm.

Habitat : Au sol, dans les endroits chauds.

Répartition géographique : Europe, Afrique du nord, Moyen-Orient, Asie centrale. En France, elle est plus commune dans le sud et sur la côte Atlantique.

Espèces semblables :
C’est un genre assez délicat sur photo.
Chalcoscirtus nigritus est très semblable. Elle possède sur les flancs une zone de poils blancs plus denses, les poils blancs de la face sont également plus présents.
Il existe aussi C. atratus, pour laquelle je n’arrive pas trouver d’informations claires. Je ne sais même pas si c’est une espèce à part entière ou un synonyme d’une des deux espèces existantes.
Le mâle Phlegra fasciata peut être très sombre mais il est un peu plus velu

Sources :
Insecte.org
Wikipedia
Balade chez les araignées
Regard d’araignée
Wiktionnary
Coccinet
Quel est cet animal

2020

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Salticinae
Tribu 
Genre : Salticus
Espèce : Salticus zebraneus

Identification : Salticus zebraneus est une saltique de petite taille, d’aspect aplati. Elle a des couleurs scintillantes. L’abdomen présente en son centre une tache sombre en forme de fusée, dont les contours sont délimités par les bandes abdominales, la première étant souvent droite. Les pattes sont annelées. Le prosoma ne possède pas de dessin net.
Le mâle est nettement plus sombre mais garde souvent des teintes scintillantes.

Taille : 3 à 4,5 mm.

Habitat : Se rencontre surtout sur les troncs d’arbres (souvent les pins), les arbustes et les aires de stockages de bois.

Répartition géographique : Presque toute l’Europe, partout en France.

Période d’observation : D’avril à août.

Espèces semblables :
A compléter.
Pour la femelle :
Sa petite taille est un bon indicateur (pour les matures).
Salticus mutabilis est assez ressemblante, elle est un peu plus grande, ne possède pas cette nette zone sombre en forme de fusée sur l’abdomen mais 6 taches sombres parfois peu nettes et se rencontre plus souvent sur les murs.
Salticus cingulatus lui ressemble aussi, elle ne semble pas avoir cette fusée sur l’abdomen. La première paire de chevrons de l’abdomen semble être plus oblique, partant vers les côtés de celui-ci.

Sources :
Insecte.org
Balade chez les araignées
Regard d’araignée
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Les guides du naturaliste
Guide des araignées de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2020

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Ballinae
Tribu 
Genre : Ballus
Espèce : Ballus chalybeius

Identification : Ballus chalybeius a un corps assez trapu et aplati. Le dessus est parcouru de 2 discrètes lignes longitudinales de poils pâles sur le céphalothorax et l’abdomen, l’apex de l’abdomen présente des chevrons mal définis visibles surtout chez la femelle.
Le mâle est de couleur brun noir avec la première paire de pattes épaissie, le fémur et le tibia brun noir, la patella rousse, le tarse et métatarse jaunâtres. Les autres pattes sont orangées, plus clair vers l’apex, rayées de noir, mais sans ligne noire continue sur la patte 4.
La femelle est plus brunâtre.

Taille : 3 à 4 mm.

Habitat : Lisières ensoleillées des fourrés et des bois de feuillus, jardins. On l’observe généralement sur les branchettes des arbres et dans la végétation basse.

Période d’observation : De mai à juillet.

Cocon : Il est abrité par un nid de soie plat fixé sur la face inférieure d’une feuille.

Espèces semblables :
Pour le mâle :
Ballus rufipes est recouvert d’une pilosité grise plus dense et sa patte 4 est parcourue par une ligne longitudinale noire.
Les Sibianor n’ont pas les pattes 2,3 et 4 aussi nettement annelées.

Sources :
Insecte.org
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe

2020

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Dendryphantinae
Tribu 
Genre : Macaroeris
Espèce : Macaroeris nidicolens

Identification : Macaroeris nidicolens mâle se reconnait à sa première paire de pattes plus grande et forte que les autres. Ses yeux frontaux sont cerclé de roux. Le céphalothorax est souvent bordé latéralement de deux fines lignes de poils blancs. Dessus, les yeux postérieurs sont suivis d’une grande tache blanche. L’abdomen est bordé antérieurement d’un croissant clair, suivi d’une série de taches pâles dont 4 disposées en croix à l’apex.
La femelle est plus pâle que le mâle. Le dessin abdominal est semblable à celui du mâle, le céphalothorax présente une grande tache triangulaire centrale blanche se prolongeant entre les yeux frontaux. Le bandeau oculaire est clair également.
On peut voir chez les deux sexes de longs « cils » sur les côtés de la tête, derrière les yeux frontaux latéraux.

Taille : 4 à 6 mm pour le mâle, 5 à 7 mm pour la femelle.

Habitat : Dans les buissons en milieux chauds, secs, ensoleillés à semi-ombragés.

Espèces semblables :
Pour le mâle :
Aucune, se méfier des individus à abdomen de couleur uniforme qui peuvent faire penser à certains mâles Evarcha (je complèterais les pièges à éviter au fur et à mesure des rencontres et identifications).

Sources :
Insecte.org
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guides Delachaux

2020

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Euophryinae
Tribu :
Genre : Euophrys
Espèce : Euophrys rufibarbis

Identification : Le mâle Euophrys rufibarbis a le corps brun, les pattes 1 et 2 sont élargies et noires (sauf les fémurs qui sont bruns). Les deux autres paires sont brunes et annelées. Sa face est recouverte de poils rouge vif. L’abdomen présente une série de chevrons sombres.
La femelle a le corps brun recouvert de poils bruns clair et blanchâtres, avec une très vague série de taches blanche. Ses yeux sont plus ou moins cerclés de roux et elle possède une bande faciale pâle.

Taille : 3 à 5 mm.

Habitat : Milieux secs, pierreux et pauvres en végétation.

Répartition géographique : Sud de l’Europe, en France plus abondante dans la moitié sud.

Espèces semblables :
Pour le mâle :
Les autres a avoir la face rouge sont :
Talavera petrensis a des touffes de poils blancs au bout des pédipalpes.
Euophrys terrestris a les pédipalpes plus rougeâtres.
Euophris nigripalpis a la seconde paire de pattes annelée (mais le fémur est noir). Les côtés du céphalothorax sont rouge orangé.
Euophrys canariensis se rencontre aux Canaries.
Pour la femelle :
Les dessins très mal définis du dessus, les yeux plus ou moins cerclés de roux et la bande frontale pâle seraient de bons indicateurs. Mais il existe pas mal d’espèces dans ce genre, et toutes les femelles ne sont pas vraiment représentées en photo… Donc je ne suis pas sure de pouvoir éliminer les autres avec certitude.
Les Pseudeuophrys ont des chevrons un peu plus visibles sur l’abdomen et une cravate ou un triangle pâle en arrière du céphalothorax

Sources :
Insecte.org
Guide photo des araignées et arachnides d’Europe, Guides Delachaux
Taxonomic survey of the genera Euophrys, Pseudeuophrys and Talavera