Scandinavie 2021 : Neljan Tuulen Tupa, 14 août

On décide de s’accorder deux bonnes nuits de repos dans un vrai lit, avec une vraie douche ! Mais pas n’importe où.

Nous choisissons l’auberge Neljan Tuulen Tupa, près d’Inari en forêt Finlandaise. Des mangeoires sont disposées dans les bois et alimentées toute l’année, ce qui permet d’observer pas mal d’oiseaux mais aussi (et surtout cette année) des écureuils. La salle de restauration a une baie vitrée qui donne sur la forêt et les mangeoires, on assiste au ballet incessant des écureuils et des passereaux pendant tout le repas !


Localisation de Naljan Tuulen Tupa

Voici donc les quelques espèces photographiées ici.

C’est la star des lieux en hiver et au début du printemps, mais en été il se fait plus rare : Le Durbec des sapins (Pinicola enucleator). Un individu s’est présenté aux mangeoires, mais n’a fait que de très brefs passages. C’est vraiment un très gros passereau !

Typiques du coin et assez nombreux, les Pinsons du nord (Fringilla montifringilla).

Très nombreux et communs aussi chez nous, les Verdiers d’Europe (Chloris chloris). Il y a plusieurs familles !

Puis les plus nombreux, les Écureuils roux (Sciurus vulgaris). Il y en a des dizaines ! Ils se disputent souvent et ne sont pas farouches.

*Oiseaux observés*
Durbec des sapins (Pinicola enucleator)
Jaseur boréal (Bombycilla garrulus) : aperçu quelques secondes au loin dans les arbres
Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)
Mésange charbonnière (Parus major)
Mésange lapone (Poecile cinctus)
Mésangeai imitateur (Perisoreus infaustus) : depuis la baie vitrée pendant le petit déj, se régalant sur le lard pendu aux troncs d’arbres
Moineau domestique (Passer domesticus)
Moineau friquet (Passer montanus)
Pinson du nord (Fringilla montifringilla)
Verdier d’Europe (Chloris chloris)

11 commentaires sur “Scandinavie 2021 : Neljan Tuulen Tupa, 14 août”

  1. Effectivement toujours aussi sympa ce coin mais je ne pense pas que le fait qu’il y ait de plus en plus d’Ecureuils soient une bonne chose car c’est un gros prédateur pour les passereaux. Il faudrait je pense qu’ils modifient les mangeoires pour qu’elles soient pour la majorité non accessibles aux écureuils pour que la population baisse un peu…

    1. Oui en effet, les écureuils ont bonne presse mais ce sont de sacrés pilleurs de nids, bien plus que les pies qui elles sont accusées à tout bout de champ. Ca m’agace un peu d’ailleurs. Pour les écureuils, on a discuté avec un gars du coin, un de ceux qui remplissent les mangeoires, qui nous disait en effet qu’il y en avait trop, ils vident les mangeoires à vitesse grand « V ». C’est vrai qu’on les a vu faire, ils se remplissent la bouche de graines qu’ils vont enterrer et cacher à droite à gauche, puis reviennent faire le plein. Et ainsi de suite toute la journée ! Sans parler de la panique chez les passereaux quand ils arrivent dans les mangeoires en courant ou en sautant dedans depuis les arbres.

  2. Super, vous avez vu des Durbecs des sapins, c’est extra, les Pinsons sont très jolis avec leur plumage d’hiver, cela indique qu’il va falloir bientôt prendre les gants, quand aux Verdiers, chez moi j’en vois de moins en moins, et belle série sur les Ecureuils, il y en a un qui est un peu charbonné, il est beau !
    Cela dit, il y a une très belle faune, et très belles photos !

Laisser un commentaire