Domaine des oiseaux 30 mai 2020

Chouette matinée au domaine, en compagnie des échasses blanches et des quelques autres espèces de passage (de passage car chassées par les échasses !).

Première photo avec ce jeune Héron cendré (Ardea cinerea), au plumage encore gris.

Nous avons pu faire de jolies images dans la prairie devant l’affût. Une Gallinule poule d’eau (Gallinula chloropus), qui ne s’est pas éternisée.

Celles qui ont le plus profité des bons vers et larves de diptères sont les Échasses blanches (Himantopus himantopus).

Même le petit qui a bien grandi (il s’agit de celui qui a eu quelques difficultés à traverser fossés et route la semaine passée) est venu tester la zone !

Sans oublier de se réchauffer sous les parents, ici maman.

Mais surveiller le petit n’est pas de tout repos pour les parents ! Ils défendent leur territoire bec et ongles, que ce soit contre les prédateurs ou contre ceux qui mangent les ressources alimentaires précieusement gardées pour la famille. Alors lorsqu’un Milan noir (Milvus migrans) ou une Corneille noire (Corvus corone) survolent la zone, ils se font accueillir comme il se doit !

Une Buse variable (Buteo buteo) est passée également, elle avait une corneille, une pie et les échasses aux fesses !

Confrontation avec une famille de Canards colverts (Anas platyrhynchos). Les canards ont finalement contourné les échasses pour aller sur l’eau, où les petits se sont régalés de diptères.

Puis s’est un groupe de 5 échasses qui est arrivé ! Elles qui se sont faites poursuivre un moment, sauter dessus, avant d’aller plus loin.

Dans un autre observatoire, c’est une famille avec 3 échassons qui garde les lieux ! Les petits sont un peu loin pour la photo. Les colverts du coin subissent le même sort que les autres.

Ici il y a deux poussins de poule d’eau, qui sont également poursuivis dès qu’ils s’approchent un peu trop.

Quelques Linottes mélodieuses (Linaria cannabina) viennent s’abreuver.

Une jeune Mésange charbonnière (Parus major) a fait une halte dans un jonc.

Plus loin sur les sentiers, je remarque un champ en friche assez sec qui ressemble assez à celui des gravières de Lavaur, où j’avais fait les Fasciosminthurus quinquefasciatus. Un court arrêt pour voir s’il y en a à cet endroit, et je ne tarde pas à en voir plusieurs ! J’en profite pour faire quelques images.

7 commentaires

  1. Salut Jessica, super reportage photos, la lumière est extra et les clichés magnifiques, on s’y croirait !!! Je ne savais pas les échasses aussi agressives pour défendre leur progéniture, c’est très bien :)) Et ravi de voir que le petit miraculé va bien ! Pour les collemboles, je crois qu’ils t’aiment bien vu comment tu les débusques facilement 🙂 En même temps, c’est mérité quand on voit comment tu les flattes avec tes super portraits d’eux 😉
    A bientôt
    Seb

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s