Gallocanta 26-28 décembre 2019

Cela faisait un moment que nous n’étions pas allés sur le plateau de Gallocanta voir les grues. Le dernier comptage en date du 5 décembre indique qu’il y en a plus de 33 000 dans la zone.

Nous resterons 2 jours et demi ici avant de remonter vers Huesca. Voici un petit récapitulatif de ce que nous avons vu. Les paysages sont de Christophe.

En faisant le tour de la lagune en voiture, nous tombons sur des parcelles fréquentées par les grues. Des pistes permettent aussi d’arpenter la zone (attention certaines sont interdites d’accès par un panneau indicateur).

Les Grues cendrées (Grus grus) sont rassemblées dans les champs en journée pour se nourrir.

L’ambiance sonore est extra !

Lorsque la journée touche à sa fin, elles se rassemblent en plus grands groupes avant d’aller dormir sur la lagune.

Au matin du deuxième jour, nous étions dans le brouillard… jusqu’à 12h30 !

Le 3ème matin, pas de brouillard, mais du givre partout. C’est très joli.

On arrive à photographier cette famille de grues depuis la voiture.

Pendant que nous attendions les passages de grues en vol, ce Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) nous tient compagnie.

Le tour de la lagune nous permet d’observer beaucoup de Faucons crécerelles (Falco tinnunculus).

Les ruines attirent aussi les Chevêches d’Athéna (Athene noctua). Elles restent méfiantes !

Quelques Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) sont regroupés dans une parcelle en friche.

Beaucoup de Cochevis huppés (Galerida cristata) sont dans les champs et sur les murets en pierre.

Celui-ci ressemble plutôt à un Cochevis de Thékla (Galerida theklae)

Un Renard roux (Vulpes vulpes) se balade entre champs et murets en pierre.

Les pistes permettent d’observer d’autres passereaux.

Les Bruants proyers (Emberiza calandra) sont très nombreux.

Ainsi que les Tariers pâtres (Saxicola rubicola) qui surveillent depuis leurs perchoirs.

Nous observons aussi quelques Busards Saint-Martin (Circus cyaneus). Celui-ci faisait un tour dans les derniers rayons de soleil.

Ces deux Craves à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) ont rejoint cette ruine les deux soirs où nous y étions.

Je n’ai pas pu résister à l’envie de soulever quelques cailloux Gallocantais ! Mes premières rencontres furent ces Entomobrya unostrigata. Deuxième fois que je croise cette espèce, la première fois c’était aussi sous un caillou, sur le parking du grand Castélou près de Narbonne.

Un autre collembole aussi croisé près de Narbonne : Sminthurus hispanicus. L’un des deux est particulièrement sombre.

Quelques acariens se cachent aussi sous les pierres, comme ce Bryobia, phytophage.

Et ce Podothrombidium, d’assez grande taille (2 mm environ).

Quelques groupes de Polyxenus lagurus se tiennent aussi au chaud sous les cailloux.

Dernière session photo au château de Berrueco, juste après Gallocanta.

Un collembole rayé que je rencontre pour la première fois, Entomobrya nigrocincta. Une femelle, le mâle n’est pas de la même couleur.

Belle araignée du genre Alopecosa sous une pierre.

En compagnie d’une punaise prédatrice de la famille des Reduviidae, Coranus griseus.

*Oiseaux observés*
Grue cendrée (Grus grus) : Des milliers
Buse variable (Buteo buteo) : 2 ou 3
Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) : Au moins 3
Chevêche d’Athéna (Athene noctua) : Au moins 3 sur des ruines et des tas de cailloux
Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) : Beaucoup !
Hibou des marais (Asio flammeus) : 2 chassent autour de l’ermitage à la tombée de la nuit
Alouette des champs (Alauda arvensis) : De grands groupes
Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) : Au moins 1
Bruant fou (Emberiza cia) : 1 sur un fil électrique au château de Berrueco
Bruant proyer (Emberiza calandra) : Très nombreux
Bruant zizi (Emberiza cirlus) : Un groupe de 4
Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) : Quelques groupes
Cochevis de Thékla (Galerida theklae) : Au moins deux très probables
Cochevis huppé (Galerida cristata) : Très nombreux
Corneille noire (Corvus corone) : Quelques dizaines
Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) : 2 sur une ruine près de l’ermitage
Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) : Très nombreux et peut être aussi des unicolores
Fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) : Entendue
Fauvette pitchou (Sylvia undata) : 1 vue furtivement
Grand Corbeau (Corvus corax) : 3 ou 4
Linotte mélodieuse (Linaria cannabina) : De grands groupes
Merle noir (Turdus merula) : De rares passages
Mésange charbonnière (Parus major) : Entendue une ou deux
Moineau domestique (Passer domesticus) : Quelques groupes
Moineau friquet (Passer montanus) : Quelques groupes
Moineau soulcie (Petronia petronia) : Entendus près de ruines
Perdrix rouge (Alectoris rufa) : Des groupes sur les chemins et dans les champs
Pie bavarde (Pica pica) : Assez peu
Pie-grièche méridionale (Lanius meridionalis) : Quelques unes sur des buissons mais farouches
Pinson des arbres (Fringilla coelebs) : Entendus
Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) : Pas mal ça et là
Tarier pâtre (Saxicola rubicola) : Assez nombreux dans les buissons, souvent en couple

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s