Domaine des oiseaux 27 août 2017

Micro-coupure dans les articles Scandinaves pour ce petit compte-rendu de ce matin au DDO.
Nous observons assez peu de limicoles du certainement en partie à la forte sécheresse, le devant de la plupart des observatoire étant totalement vide d’eau. Nous verrons quand même un gravelot, grand ou petit je ne sais pas car il était vraiment très loin, deux chevalier culblanc et un chevalier guignette.
Sur les chemins, de grandes troupes de chardonnerets, linottes et verdiers volent de buissons en buissons. Il y a également quelques gobemouches noirs.
Dans la zone devant l’affût du martin-pêcheur, il reste tout de même un tout petit peu d’eau. Nous y verrons ici aussi quelques chardonnerets, beaucoup de jeunes. Leur tête n’est pas encore rouge.

Quelques tourterelles des bois volent çà et là. Cette jeune, différenciable des adultes à son cercle oculaire plutôt rose que rouge, à l’absence de collier noir et blanc (ou celui-ci incomplet) et à son plumage plus terne est venue se percher dans un saule.

Un martin-pêcheur traine dans le coin et fait beaucoup d’allées et venues autour des petits canaux. Il s’est perché sur la branche mise à sa disposition, bien que la profondeur à cet endroit là soit devenue ridicule.

Pour terminer une jolie surprise, un oiseau que je n’avais encore jamais vu (seulement aperçu et entendu en Suède cette année). L’autour des palombes. Il est passé vraiment très loin, mais c’est bien lui ! Un jeune, au dessous bien strié. Les pigeons ramiers qui étaient perchés dans les arbres alentours se sont tous envolés !

3 commentaires sur “Domaine des oiseaux 27 août 2017”

    1. Oui c’est juste à côté !
      A mon avis la période la plus propice lorsqu’on vient de loin est le début ou le courant du printemps. Il y a chaque année des échasses qui se reproduisent, des petits gravelots aussi bien que souvent plus discrets. Et lors de la période migratoire il y a des passages de limicoles sympas. Cette année la migration a été pas mal intéressante fin mars-début avril. Pour celle d’automne cette année cela me paraît compromis à cause des niveaux d’eau très bas (en tout cas pour faire des photos). A moins qu’il pleuve un (très) grand coup.
      Tiens moi au courant quand tu seras dans le coin ^^

      1. Merci pour tes conseils. Bon fin mars/début avril, je risque d’être à Varanger. Et après, je pars au Népal. Je verrais en fonction de mes dispo (peut-être en mai)…. mais oui, je te préviens si je descend dans le sud pour faire quelques photos.

Laisser un commentaire