Aller au contenu

Nacré de la sanguisorbe (Brenthis ino)

Dernière mise à jour il y a 3 semaines par tifaeris

Le nacré de la sanguisorbe, malgré son nom, ne possède pas de taches nacrées sur les ailes.

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Nymphalidae
Sous-famille : Heliconiinae
Tribu : Argynnini
Genre : Brenthis
Espèce : Brenthis ino

Statut de conservation

Préoccupation mineure (faible risque de disparition) au niveau national et européen, mais Quasi menacé en Picardie, Alsace, Bourgogne et Occitanie, Vulnérable en Ile-de-France, En danger en Haute-Normandie, Aquitaine et Pays de la Loire et En danger critique en Poitou-Charentes.
L’espèce décline à cause du drainage des zones humides pour l’agriculture, leur transformation en peupleraies, le fauchage trop précoce des prairies humides ou au contraire leur abandon entrainant une recolonisation par les arbres et les arbustes. Les mégaphorbiaies en particulier sont souvent détruites au profit d’une valorisation fourragère. Ce papillon est cependant capable de subsister sur de faibles superficies, pouvant alors s’étendre à nouveau si un habitat favorable se trouve à proximité. Fauchage tardif et pâturage extensif permettent de maintenir un biotope où l’espèce peut se développer.

Identification

Le Nacré de la sanguisorbe (Brenthis ino) a le dessus des ailes orange à dessins noirs assez fins. Les taches marginales du dessus des ailes se touchent et forment généralement une bande marginale noire continue. Le dessous de l’aile postérieure possède une bande jaune sans tache nacrées. La tache jaune à la base de la cellule est bien délimitée. La tache jaune située juste à la suite de la cellule est entièrement jaune, non envahie de brun. La moitié distale est plus ou moins suffusée de pourpre. Il y a une série de petits ocelles pâles cerclés de sombre.
La femelle est plus ou moins suffusée de sombre sur le dessus des ailes, en particulier près de la base.

Autres noms

Petit Jaspé lilas, Grande violette (ce nom a aussi été utilisé pour nommer Brenthis daphne et Clossiana titania), Nacré de la reine-des-prés, Ino.

Étymologie

• L’origine du nom de genre n’est pas claire. Il pourrait provenir de « Brenthe », une ville grecque en Arcadie antique.
• En mythologie grecque, Ino était l’une des filles de Cadmos, fondateur de Thèbes. Elle épousa le roi de Béotie Athamas avec qui elle eut deux fils, Léarque et Mélicerte.
Lorsque la sœur d’Ino, Sémélé, maitresse de Zeus, succomba, Ino et Athamas recueillirent Dionysos, fils de Sémélé et Zeus. Héra, furieuse, frappa le couple de démence. Athamas égorgea son fils Léarque et Ino se précipita dans la mer, tenant contre elle Mélicerte. Ino fut ensuite changée en divinité de la mer par Poséidon. Sous son nouveau nom de Leucothée (blanche déesse), elle devient la protectrice des marins et naufragés et la déesse des mers.

Taille

LAA 17 à 21 mm, 34 à 42 mm d’envergure.

Habitat

Prairies humides, tourbières, clairières et lisières des bois, jusqu’à 2200m. Peut localement être rencontré dans des pelouses plus sèches en altitude.

Répartition géographique

Période de vol

De mi-mai à mi-août en une génération.

Hivernation

Chenille entièrement développée dans son œuf.

Plantes hôtes

Surtout Reine des prés (Filipendula ulmaria), mais aussi Sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis), Pimprenelle (Poterium sanguisorba), Comaret des marais (Comarum palustre), Potentille dressée (Potentilla erecta), Mûre arctique (Rubus chamaemorus), Ronce commune (Rubus fruticosus), Framboisier rouge (Rubus idaeus), Orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata).

Œufs

Jaunâtre au début, brunissant ensuite, ils sont de forme pyramidale à plusieurs côtes saillantes. Ils sont pondus isolément sur le feuillage de la plante hôte, qui fane rapidement après la floraison mais reste généralement accroché à la plante pendant la mauvaise saison.

Chenille

Son corps est de couleur brun clair, parcouru de lignes longitudinales plus pâles sinueuses. Sur le dessus, elle possède une large ligne blanc jaunâtre longitudinale, parcourue en son centre par une fine ligne noirâtre. Les flancs possèdent, sous les stigmates, une large bande longitudinale blanc jaunâtre. Son corps est parsemé de longs scoli orangés, couverts de petits poils noirs dressés.

Chrysalide

Elle est de couleur brun doré, avec une double rangée de picots triangulaires sur le dos. Elle est fixée à la plante hôte, le papillon éclot au bout de 3 semaines.

Cycle

La femelle pond ses œufs isolément en juin-juillet sur les feuilles des plantes hôtes. La chenille va se développer dans l’œuf dans le courant de l’été, mais n’en sortira qu’en mars-avril de l’année suivante. Elle se développera jusque mi-mai à mi-juin, puis se transformera en chrysalide. Le papillon éclos 3 semaines plus tard, et le cycle recommence.

Espèces semblables

L’identification est beaucoup plus aisée en regardant le dessous des ailes plutôt que le dessus, qui peut ressembler à celui de plusieurs autres espèces.
• Le Nacré de la ronce (Brenthis daphne) est plus grand, et fréquente des milieux plus secs. Sur le dessous de l’aile postérieure, la tache jaune à la base de la cellule est mal délimitée. La tache jaune située juste à la suite de la cellule est envahie de brun. Sa coloration générale est souvent plus vive. Les taches marginales du dessus des ailes sont distinctes et ne forment généralement pas de bande continue.
• Le Nacré noirâtre (Boloria thore) a la tache jaune de la base de la cellule moins nettement délimitée sur le dessous de l’aile postérieure. Le dessus des ailes présente des dessins noirâtres bien plus larges, la base de chaque aile est également fortement noircie. Cette espèce ne vole pas en France.

Sources

• Papillons de France, Tristan Lafranchis
• Guide photo des papillons d’Europe, Delachaux et Niestlé
Plant Parasites of Europe
Lepiforum
INPN
GBIF
lepinet.fr
Diatheo, Brenthis ino
Biodiversité en Wallonie
Bourgogne-Franche-Comté nature, Nacré de la sanguisorbe
Obs’37
Pyrgus.de
ANAB
Le Monde des insectes
Wikipédia
Portail de la mythologie des civilisations anciennes

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :