Aller au contenu

Chrysotoxum intermedium

Publié le 23 janvier 2023

Dernière mise à jour il y a 5 jours

Meigen, 1822

Chrysotoxum intermedium serait en réalité un complexe de plusieurs espèces. Des études doivent encore être menées pour tirer cette affaire au clair.

Ordre : Diptera
Sous-ordre : Brachycera
Infra-ordre : Muscomorpha
Super famille : Syrphoidea
Famille : Syrphidae
Sous-famille : Syrphinae
Tribu : Syrphini
Genre : Chrysotoxum
Espèce : Chrysotoxum intermedium

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Non évalué

Identification

Chrysotoxum intermedium est un syrphe aux allures de guêpe, noir et jaune. Ses antennes sont noires et assez longues, le 3ème article étant plus long que le 1er et le 2nd réunis. Le thorax est noir avec deux larges bandes médianes grises. Le scutellum est jaune à tache centrale sombre. Les tergites possèdent des bandes jaunes partant des angles postérieurs et rejoignant le centre de la marge antérieure. Les soies de T3 et T4 sont très courtes. Les pattes sont jaunes à tarses orangés, parfois la base des fémurs est noircie. Le front est plus ou moins marqué de noir. La costa des ailes est brunie, noircissant vers l’apex.
Le mâle a les yeux qui se touchent.
La femelle a les yeux espacés. Le front est noir avec deux taches de pruinosité gris jaunâtre

Étymologie

Chrysotoxum vient du grec « khrysós » qui signifie « or » et « toxon » qui signifie « arc », en référence aux taches arquées et dorées de l’abdomen.
Intermedium vient du latin « intermedius » qui signifie « moyen, intermédiaire ».

Taille

10 à, 14mm

Habitat

Lisières des bois, clairières, prairies

Répartition géographique

Période d’observation

Œufs

Ils sont pondus directement dans le sol

Larve

Elle vit dans le sol et serait prédatrice de pucerons des racines élevés par des fourmis

Régime

Les adultes se nourrissent de nectar et de pollen, les larves de pucerons

Réseau trophique

L’adulte, friand de nectar et de pollen, est un important pollinisateur. Il sert aussi de proie à d’autres arthropodes (araignées, Asilidae, libellules…) et potentiellement à certains oiseaux.

Espèces semblables

Pour la France :
C’est la seule espèce du genre à combiner l’article 3 des antennes plus long que le 1 et le 2 réunis et la courte pilosité sur T3 et T4.
Chrysotoxum cisalpinum possède lui aussi une courte pilosité sur T3 et T4, mais son 3ème article antennaire est de longueur similaire aux articles 1 et 2 réunis. Son front est en grande partie jaune, et la marge latérale des tergites en grande partie jaune également (ce critère semble varier). Les deux bandes grises sur le thorax sont de largeur similaire à l’espace noir entre elles (pour la femelle), à peine plus larges pour le mâle. La face de la femelle, en vue de profil, est plus profondément creusée. Chez le mâle, la partie antérieure du mésoscutum ne possède pas de longs poils dressés.
Chrysotoxum fasciatum (= Chrysotoxum arcuatum) possède lui aussi l’article 3 des antennes plus long que le et le 2 réunis. Il a de longs poils (plus longs que la hauteur du basitarse 1) sur les tergites 3 et 4. L’aile ne possède pas de tache sombre à l’apex.
Chrysotoxum fasciolatum possède lui aussi l’article 3 des antennes plus long que le et le 2 réunis. Il a de longs poils (plus longs que la hauteur du basitarse 1) sur les tergites 3 et 4. Son scutellum est jaune sur sa moitié antérieure, noir sur sa moitié postérieure.
Chrysotoxum cautum possède de longs poils (plus longs que la hauteur du basitarse 1) sur les tergites 3 et 4. L’article 3 des antennes est égal à la somme du 1er et du 2ème. Les ailes ne possèdent pas de tache sombre aussi marquée à l’apex. Le mâle possède des génitalia très gros, touchant la marge postérieure du sternite 4. La femelle possède une bande médiane longitudinale membraneuse sur le tergite 6, visible sur certaines photo sous l’apparence d’une ligne médiane blanchâtre, plus claire que le tergite (caractère unique chez les représentants du genre en Europe).
• Les autres espèces ont l’article 3 des antennes plus court que le 1 et le 2 réunis.

Sources

Chrysotoxum key (Diptera: Syrphidae)
• Hoverflies of Northwest Europe, M. P. van Veen
• Genève sous la loupe : les syrphes du canton, éditions Faune Genève
Quelques additions à la liste des syrphes connus dans le département du Gard, avec une mise à jour de la clef des taxons du groupe Chrysotoxum intermedium en France (Diptera : Syrphidae)
Insektarium
Wonders at our feet
Histoire naturelle des insectes

2021

Laisser un commentaire