Mantes

Dernière mise à jour il y a 5 mois par tifaeris

Ce sont les Mantodea. Le  pronotum  est étroit et allongé, dressé en l’air et dominé par une tête très mobile et triangulaire qui se tourne en tous sens. Les  yeux  sont très développés. Elles possèdent 3 ocelles. Le  fémur  a une gouttière où se logent le tibia et le tarse, ce qui forme une pince avec de nombreuses épines. Les mâles sont toujours plus petits que les femelles. Il y a des formes ailées ou secondairement aptères. Les ailes antérieures sont des élytres, les postérieures sont membraneuses et fonctionnelles. L’abdomen  à 10 tergites dans les 2 sexes mais 9 sternites chez le mâle et 7 chez la femelle.

La femelle peut dévorer le mâle pendant ou après l’accouplement. Si la tête du mâle est mangée pendant l’accouplement, cela ne compromet pas la réussite de la reproduction car les mouvements du mâle sont commandés par le dernier ganglion abdominal.

La ponte a lieu dans une masse ovale lamelleuse ou  oothèque  (issue d’une ponte spumeuse qui durcit à l’air) abandonnée par la femelle, dont la face supérieure est régulièrement bombée.

Ce sont toutes des  prédatrices  carnivores. Elles se servent de leurs pattes ravisseuses antérieures pour capturer leurs proies.

Il y a deux familles en France.

Famille des Empusidae

Famille des Mantidae

Laisser un commentaire