Aller au contenu

Galéruque de la tanaisie (Galeruca tanaceti)

Dernière mise à jour il y a 4 mois par tifaeris

« Ce coléoptère à la ponctuation grossière se rencontre souvent sur les achillées millefeuilles et les tanaisies communes »

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Chrysomelidae
Sous-famille : Galerucinae
Tribu : Galerucini
Genre : Galeruca
Espèce : Galeruca tanaceti

Identification

Le Galéruque de la tanaisie (Galeruca tanaceti) est un coléoptère entièrement noir, à ponctuation grossière et confuse. Les élytres sont ovales, à côtes invisibles ou très faiblement marquées. Ils possèdent une gouttière marginale qui atteint vers l’avant le milieu de la base des élytres, entre le scutellum et le calus huméral. Le pronotum est transverse, plus large sur sa moitié basale, puis brusquement rétréci, à angles antérieurs peu saillants.
Les mâles ont les élytres moins larges que ceux des femelles, ils possèdent un court éperon sur le tibia 3 (que ne possèdent pas les femelles) et l’apex du dernier sternite est profondément émarginé (arrondi chez la femelle).

Autres noms

Galéruque brunette.

Taille

5,2 à 13 mm.

Habitat

Prairies ouvertes et landes.

Répartition géographique

Période d’observation

De mai à octobre.

Hivernation

Oeufs et certains adultes.

Plantes hôtes

Polyphage, noté sur :
Achillée millefeuille (Achillea millefolium)
• Barbarée commune (Barbarea vulgaris)
• Cardamine des prés (Cardamine pratensis)
• Centaurée jacée (Centaurea jacea)
• Centaurée noire (Centaurea nigra)
• Céraiste des champs (Cerastium arvense)
• Moutarde des champs (Sinapis arvensis)
• Stellaire graminée (Stellaria graminea)
• Stellaire holostée (Stellaria holostea)
• Succise des prés (Succisa pratensis)
• Tanaisie commune (Tanacetum vulgare)
• Véroniques (Veronica)

Oeufs

Ils sont pondus en groupe (jusqu’à 20 œufs) en automne sur les tiges séchées en hauteur. Ils sont couverts d’une mousse qui finit par sécher en une croûte noire et brillante.

Larve

Elle est de couleur noire avec des pustules de même couleur d’où sortent des soies pâles.

Cocon

A large mailles, il est formé dans le sol.

Parasites

Coléoptère Carabidae : Lebia cruxminor, dont les larves se développent en ectoparasite sur la nymphe.
Hyménoptère Eulophidae : Oomyzus galerucivorus, parasite des œufs.

Espèces semblables

Galeruca abbreviata, Galeruca luctuosa et Galeruca pomonae ont la gouttière élytrale qui s’arrête près du calus huméral et la partie antérieure de la gouttière marginale du pronotum est visiblement impressionnée, formant une profonde fossette, les angles antérieurs du pronotum sont généralement plus saillants.
Galeruca angusta se rencontre sur le littoral Atlantique sur l’immortelle commune (Helichrysum stoechas), sa gouttière élytrale s’arrête près du calus huméral.
Galeruca interrupta et Galeruca jucunda ont de nettes côtes élytrales (plus ou moins interrompues).

Sources

Le Monde des insectes
Plant Parasites of Europe
UK Beetles
Sur un changement de régime chez Galeruca tanaceti L.
Arthropodafotos.de
INPN
GBIF

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :