Aller au contenu

Cassida denticollis

Publié le 2 février 2022

Dernière mise à jour il y a 12 mois

« Cette espèce vivant sur les astéracées possède une fine dentelure à la base des élytres qui lui a valu son nom »

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Chrysomelidae
Sous-famille : Cassidinae
Tribu : Cassidini
Genre Cassida
Espèce Cassida denticollis

Identification : Cassida denticollis a un corps ovale et bombé de couleur verte. Elle possède une tache brune triangulaire partant de la base des élytres, rarement divisée. Ses pattes sont entièrement claires. Les angles antérieurs du pronotum sont arrondis. La base des élytres est dentée et bordée de noir. Il y a un espace libre entre la base des élytres et la base du pronotum. Le dessous du corps est noir, y compris les épimères mésothoraciques, l’abdomen est bordé de clair. Le clypéus est noir.
Les angles antérieurs du pronotum sont encore plus émoussés chez les mâles que chez les femelles.

Taille : 5,1 à 7 mm.

Habitat : Pâturages, friches, bords des routes…

Répartition géographique :

Période d’observation : Potentiellement toute l’année.

Hivernation : Adulte.

Plantes hôtes : Asteraceae, souvent vue sur Achillée millefeuille (Achillea millefolium) et Tanaisie (Tanacetum vulgare)

Larve : Elle amasse sur la partie postérieure de son corps ses excréments et ses exuvies. est de couleur jaune à verdâtre, plus claire sur le dessus avec une ligne médiane sombre. Elle possède des taches brunes sur le pronotum et sa tête est noire avec un dessin clair. La fourche caudale est brune à pointes jaunes. Les scoli sont jaune brunâtre, longs, surtout les antérieurs. Les stigmates sont bruns.

Espèces semblables :
Le sujet présenté ici a été confirmé sur insecte.org.
En prenant en compte le fait qu’il ait été photographié sur Achillea millefolium, et en considérant que c’est sa plante hôte ; les autres espèces ayant la même plante hôte sont :
Cassida inquinata qui a les angles antérieurs du pronotum plus marqués, et qui est de couleur verte avec une petite tache brune à la base des élytres et une autre près de l’écusson.
Cassida sanguinolenta dont les épimères mésothoraciques sont au moins en partie clairs, et chez qui la base des élytres est indistinctement crénelée.
Cassida prasina qui a les épimères mésothoraciques au moins en partie clairs.

Sources :
Le Monde des insectes
Faune de France 85
Plant Parasites of Europe
INPN
iNaturalist
Finnish Biodiversity Information Facility

2021

Laisser un commentaire