Domaine des oiseaux 13 mars 2020

Court arrêt d’une heure en affût ce soir pour essayer d’apercevoir les premiers migrateurs qui sont des sarcelles d’été et une échasse blanche. Nous n’apercevrons l’échasse que depuis la route, par contre les Sarcelles d’été (Anas querquedula) sont bien devant un affût !
Il y a deux mâles, reconnaissables à leur large sourcil blanc, et une femelle, plus sobre (ressemblant plus à une femelle de canard colvert). De retour d’Afrique, elles sont en route vers leurs quartiers de reproduction, dans les grandes zones humides d’Europe de l’ouest et centrale (mais restant assez peu nombreuses en France). Chaque année, la première quinzaine de mars voit ses quelques sarcelles d’été !

Ici avec une femelle Sarcelle d’hiver en arrière plan, reconnaissable à son miroir vert sur l’aile.

Les deux mâles et la femelle.

Les Sarcelles d’hiver (Anas crecca) sont plus nombreuses. Elles sont hivernantes ici, et bientôt ne seront plus là. Elles partiront vers les Iles Britanniques, l’Islande et le nord ouest de l’Europe jusqu’à la péninsule Mourmansk, début de la Russie. Les hivernantes méditerranéennes partent elles en Europe centrale et en Sibérie occidentale. La reproduction en France reste rare.

Pour terminer, des habituées des lieux, les Oies cendrées (Anser anser). En voici une en plein toilettage.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s