Scandinavie 2019 : vers Bleik 07-08 août

Nous prenons aujourd’hui la route des Vesterålen. Nous en avons pour 1 jour et demi de route, avec quelques arrêts photo ponctuels. Tous les paysages sont de Christophe.

Premier arrêt au bord d’un petit lac, pour photographier ce Phalarope à bec étroit (Phalaropus lobatus).

Nous stoppons manger le midi vers Kunes. Je photographie quelques insectes.

Ce papillon, qui se nomme Argyresthia retinella. Les chenilles se nourrissent sur des bouleaux.

Sur les feuilles de bouleaux, se trouvaient plusieurs diptères. Ils appartiennent au genre Platypalpus et sont prédateur.

Nous repartons et faisons quelques arrêts paysages sur la route.




Nous approchons des Alpes de Lygen. Ces montagnes sont superbes !



Pour terminer la journée, je vois un souffle dans le fjord de Lygen. C’est une Baleine à bosses (Megaptera novaeangliae). Elle est très loin, mais c’est ma première.

Nous dormons à Skibotn.

Le lendemain, c’est reparti. Petit arrêt au bord d’une rivière.
Pause repas à Tendringsvika. J’en profite pour photographier des insectes.

Les Petites tortues (Aglais urticae) sont très nombreuses à butiner.

Une femelle d’Hélophile suspendu (Helophilus pendulus).

Puis une cicadelle avec des poils sur les hémélytres. Philaenus spumarius.

Nous arrivons du côté d’Andenes dans l’après-midi. On décide de monter la montagne qui surplombe la ville.

En chemin je photographie ce Crambidae. L’Eudorée des Suètes (Eudonia sudetica). La chenille se nourrit de mousses.
La vue d’en haut est superbe !




Direction Bleik pour finir la journée.

Quelques photos de la plage.


Un peu plus loin, coucher de soleil avec l’ile de Bleik.



Pour terminer, ce petit papillon sur un panneau. Ses dessins sont effacés, c’est une tordeuse, on ne pourra pas aller plus loin que la tribu des Cnephasiini.

14 commentaires

      1. Rholala ! Nous, de simples petizours, avons aidé Jessica des carnets nature de Jessica ! 🙂 Rholala !
        Précisons : l’aconit à fleurs bleues est l’aconit napel, Aconitum napellus, Renonculacées. Le delphinium on sait pas vraiment parce qu’on l’a même pas vu. Et puis les jolies fleurs jaunes sur lesquelles sont posées les petites tortues sont des fleurs de tanaisie vulgaire, Tanacetum vulgare, Astéracées.
        On sait bien que les phalaropes viennent pas ici normalement. Peut-être que l’un d’entre eux s’égarera un jour en Charente Maritime. On y va souvent nous.
        A bientôt Jessica. Merci pour ton blog 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s