Scandinavie 2019 : Kongsfjord 06 août

Météo du matin : venté ! Il a plu dans la nuit, mais pour le moment nous sommes à l’abri des gouttes.

Alors que nous prenons le petit déjeuner, une musaraigne vient s’abriter derrière une roue de la voiture.

Nous décidons d’aller jusqu’au bout de la piste. Pas énormément d’oiseaux sur le bas côté, en tout cas pas accessibles pour la photo.

Photo de Christophe

On observe aux jumelles puis on pars pour Kongsfjord, afin de voir si là bas les sternes sont bien installées.

*Oiseaux observés à Tanamunningen*
Bécasseau variable (Calidris alpina: groupe en vol.
Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis) : nombreux à sécher leurs ailes sur les bancs de sable au loin.
Goéland argenté (Larus argentatus) : très nombreux sur la plage.
– Goéland cendré (Larus canus) : nombreux sur la plage.
Goéland marin (Larus marinus) : quelques uns sur la plage.
Labbe à longue queue (Stercorarius longicaudus: 1 sur la plage.

Nous arrivons à Kongsfjord.

Nous stoppons au bord de la route avant de rentrer dans le port pour photographier des Harles bièvres (Mergus merganser).

Les Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla) sont toujours installés sur le grand bâtiment. Et ici il y a quelques jeunes dans les nids !

Les sternes sont bien installées sur le vieux ponton ! On emprunte celui d’à côté qui mène à une autre plateforme pour aller les photographier.
Il y a quelques Sternes pierregarin (Sterna hirundo).
Et aussi des Sternes arctiques (Sterna paradisaea). Les jeunes de tout âge sont nombreux ! Malgré le fait que l’on ne soit pas sur leur plateforme, notre présence n’est pas très appréciée par certaines sternes. On reste un quart d’heure sur le ponton d’en face pour faire quelques images puis on les laisse tranquille.


Quelques photos du coin.

Photo de Christophe
Photo de Christophe

*Oiseaux observés à Kongsfjord*
Eider à duvet (Somateria mollissima) : 5 arrivent dans le port lorsque nous partons, l’un d’entre eu plonge et remonte avec un oursin qu’il avale tout rond.
Harle bièvre (Mergus merganser) : groupes en repos sur les algues en berge puis quelques uns sur l’eau dans le port.
Goéland argenté (Larus argentatus) : uelques passages en vol.
Goéland cendré (Larus canus) : 1 en vol.
Goéland marin (Larus marinus) : 1 en vol.
Labbe parasite (Stercorarius parasiticus) : 1 passe près de la colonie mais se fait vite chasser.
Sterne arctique (Sterna paradisaea) : une 15aine sur la colonie.
Sterne pierregarin (Sterna hirundo) : une 30aine sur la colonie.
Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) : 1 en vol un peu avant d’arriver à Kongsfjord.
Bergeronnette grise (Motacilla alba: 1 dans la pelouse.
Grand corbeau (Corvus corax) : 5 en vol un peu avant d’arriver à Kongsfjord.
Sizerin flammé (Acanthis flammea: 1 dans la végétation.
Traquet motteux (Oenanthe oenanthe) : 1 vole dans les rochers.
– Verdier d’Europe (Chloris chloris) : 1 mange les graines de pissenlits.

On continue la route en direction de Berlevåg. La météo est vraiment pas terrible, sur les plateaux nous sommes dans les nuages et la pluie. Nous nous baladons sur la plage sans voir trop grand chose, quelques grands gravelots lointains des harles en mer, un pluvier doré furtif et des goélands.

Photo de Christophe
Photo de Christophe

Après la balade, voyant que la météo ne va pas aller en s’améliorant ici, on décide de faire demi tour et de redescendre un peu la Norvège. On a pas mal de points d’arrêt sur la route du retour et nous voulons pouvoir en profiter sans que ce soit la course !
Sur le retour, on photographie cette Harelde boréale (Clangula hyemalis) sur un point d’eau.
Puis le soir près de la réserve de Tanamunningen, cette Chouette épervière (Surnia ulula) sur un lampadaire.

*Oiseaux observés sur la route*
Fuligule milouinan (Aythya marila) : 2 sur un lac.
Harelde boréale (Clangula hyemalis) : 1 sur un lac.
Plongeon catmarin (Gavia stellata: quelques s ça et là sur les lacs.
Labbe à longue queue (Stercocarius longicaudus) : 2 dans la toundra.
Pluvier doré (Pluvialis apricaria) : quelques uns dans la toundra.
Pygargue  queue blanche (Haliaeetus albicilla) : plusieurs en vol, nombreux avant Berlevag sur les rochers.

10 commentaires

    1. Oui, c’est clair que c’est une vraie beauté ! On avait pu en faire des sympa en 2016, au Varanger toujours. C’est au coup de bol !
      Mais je rêve toujours de la lapone, et puis bien sur… de l’harfang, présente sur les plateaux de la presqu’ile. Mais bon là, il faut vraiment avoir beaucoup beaucoup de chance…

      Aimé par 1 personne

      1. L’épervière est la plus courante là bas. Mais elle est plus facile à voir en hiver. Ou au printemps à « Varanger Bird Park ». Ils ont des affûts mobiles qu’ils mettent près des nichoirs à chouettes ! Il y a aussi des affûts à hermine pour l’hiver d’ailleurs. Et à passereaux. Mais les jeunes étaient déjà partis en août et nous n’avons vu que cette chouette là dans des conditions médiocres !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s