Aller au contenu

Cordulégatre bidenté (Cordulegaster bidentata)

Dernière mise à jour il y a 2 mois par tifaeris

Cette grande libellule noire et jaune se rencontre de préférence près des ruisselets forestiers

Ordre : Odonata
Sous-ordre : Anispotera
Infra-ordre :
Super famille : Cordulegastroidea
Famille : Cordulegastridae
Sous-famille :
Tribu :
Genre : Cordulegaster
Espèce : Cordulegaster bidentata

Identification

Le Cordulégatre bidenté (Cordulegaster bidentata) est une grande libellule noire à taches jaunes. Elle possède des taches triangulaires sur les segments abdominaux, et des taches apicales supplémentaires sur les segments 2 à 4. Il y a une tache jaune oblique sur les côtés de S1 ne touchant pas le bord postérieur du segment. Le triangle occipital est noir. La nervure costale est noire. Le front possède une large barre noire.
Le mâle a des cercoïdes relativement parallèles et nettement séparés à la base.
La femelle possède une longue lame vulvaire.

Taille

69 à 78 mm de long et 82 à 92 mm d’envergure pour le mâle, 74 à 83 mm de long et 90 à 100mm d’envergure pour la femelle.

Habitat

Bords des ruisseaux et des écoulements verticaux, souvent ruisselets forestiers.

Répartition géographique

Période de vol

De mai à septembre.

Cycle

Les adultes s’accouplent dans les arbres. La femelle pond dans les sédiments à faible profondeur, les œufs éclosent au bout de 2 à 11 semaines. Les larves mettent de 2 à 6 ans à se développer, et peuvent résister à un assèchement temporaire de leur lieu de vie.

Espèces semblables

• Le Cordulégatre annelé (Cordulegaster boltonii) est la seule autre espèce Française du genre. Il a le triangle occipital jaune, les anneaux jaunes de l’abdomen ne sont pas rétrécis sur les côtés, les petites marques apicales des segments sont présentes sur S2 à S7 ou S8, la nervure costale est jaune, la barre frontale est moins étendue, la marque jaune sur les côtés de S1 est en forme de « C » inversé.
• Les Gomphidae sont très souvent jaunes et noirs mais leurs yeux sont nettement séparés.
• Les yeux des Aeshnidae sont au contraire contigus sur une certaine distance.
• La Macromie splendide (Macromia splendenspossède moins de taches sur l’abdomen.

Sources

Wikispecies
• Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste
Nature Midi-Pyrénées
INPN
GBIF

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :