Aller au contenu

Pyramide (Amphipyra pyramidea)

Publié le 14 décembre 2018

Dernière mise à jour il y a 5 mois

La Pyramide tient son nom de la forme du 8ème segment abdominal de la chenille qui est conique

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Noctuoidea
Famille : Noctuidae
Sous-famille : Amphipyrinae
Tribu : Amphipyrini
Genre : Amphipyra
Espèce : Amphipyra pyramidea

Identification

La Pyramide (Amphipyra pyramidea) est de couleur brune plus ou moins foncée. Elle possède une ligne antémédiane et une ligne postmédiane pâles en dents de scie. La ligne antémédiane se termine de manière oblique sur la costa. La ligne postmédiane reste horizontale au niveau du bord interne de l’aile. Elle possède un point cellulaire assez petit et peu visible, suivi d’une ligne sombre. Les ailes postérieures sont cuivrées.

Autres noms

Noctuelle du noyer, Noctuelle cuivrée

Étymologie

« Amphi » signifie en grec « double » et « pyr » signifie, toujours en grec, « feu », en référence aux ailes postérieures cuivrées.
« Pyramidea » vient du latin « Pyramis » qui signifie « pyramide », en référence à la forme du 8ème segment abdominal de la chenille.

Taille

40 à 52 mm d’envergure.

Habitat

Divers milieux forestiers, y compris en zone urbaine, jusqu’à 1500m.

Répartition géographique

Période de vol

Il y a une génération entre juillet et octobre.

Hivernation

Œufs.

Plantes hôtes

Nombreuses espèces d’arbres et arbustes feuillus :
Chênes (Quercus), Peupliers (Populus), Saules (Salix), Charmes (Carpinus), Frênes (Fraxinus), Érables (Acer), Tilleuls (Tilia), Ormes (Ulmus), Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum), Bouleau verruqueux (Betula pendula), Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea), Noisetier commun (Corylus avellana), Hêtre d’orient (Fagus orientalis), Hêtre commun (Fagus sylvatica), Bourdaine (Rhamnus frangula), Troëne commun (Ligustrum vulgare), Chèvrefeuille des haies (Lonicera xylosteum), Pommier cultivé (Malus domestica), Cerisier acide (Prunus cerasus), Cerisier noir (Prunus serotina), Prunellier (Prunus spinosa), Pyracantha (Pyracantha pockei), Poirier à feuilles en cœur (Pyrus cordata), Rosiers (Rosa), Ronce commune (Rubus fruticosus), Framboisier rouge (Rubus idaea), Sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), Lilas commun (Syringa vulgaris), Viorne lantane (Viburnum lantana), Viorne tin (Viburnum tinus), Aubépines (Crataegus).

Oeufs

Ils sont pondus sur l’écorce de l’arbre/arbuste hôte.

Chenille

Elle peut atteindre 42 mm de long. Son corps est épais, vert vif ou bleu verdâtre clair parsemé de points blanchâtres. Le 8ème segment abdominal possède une forte protubérance conique à apex jaune, soulignée d’un trait blanc. Elle possède aussi une ligne médiane blanche et une ligne latérale blanche également, interrompue au niveau des segments 3 à 5. Les stigmates sont blancs cerclés de noir. La tête est verte avec deux stries latérales blanches. Sa position au repos est typique, la tête et la première paire de fausses pattes pendant dans le vide.

Chrysalide

Dans le sol.

Espèces semblables

Pour le papillon :
• La Noctuelle berbère (Amphipyra berbera) lui ressemble beaucoup mais le point cellulaire des ailes antérieures est souvent plus visible et plus épais, la ligne antémédiane des ailes antérieures se termine perpendiculairement sur la costa, la ligne postmédiane des ailes antérieures n’est pas aussi droite, elle remonte vers la base de l’aile sur le bord interne (la bande postmédiane est donc à peu près aussi large sur le bord externe que sur le bord interne de l’aile, alors qu’elle est plus étroite au bord interne chez A. pyramidea).
• La Noctuelle conique (Amphipyra cinnamomea) se trouve surtout dans les massifs montagneux et ses dessins sont légèrement différents, ses nervures sont un peu plus marquées.
Les autres du genre ont des marques qui diffèrent assez.
Pour la chenille :
• La Noctuelle berbère (Amphipyra berbera) a la pointe du 8ème segment abdominal de couleur orangée plutôt que jaune, la ligne latérale blanche ne s’arrête pas aux segments 3 à 5 mais court en continu jusqu’à la tête.
• La Noctuelle efféminée (Amphipyra perflua) a le 8ème segment abdominal conique mais ce dernier ne possède pas cette excroissance pointue.
• La Noctuelle diffuse (Amphipyra effusa) n’a pas cette excroissance pointue sur le 8ème segment abdominal, ce dernier est seulement un peu conique.

Sources

Le Monde des insectes
lepinet.fr
iNaturalist
INPN
GBIF
Lepiforum
Quel est cet Animal ?
Plant Parasites of Europe
Les chenilles de nos jardins
• Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
• Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2022

2018

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :