Acidalie blanchâtre (Idaea subsericeata)

Dernière mise à jour il y a 7 mois par tifaeris

Idaea subsericeataIdentification : L’Acidalie blanchâtre (Idaea subsericeata) est de couleur blanc soyeux, avec des lignes transversales gris clair presque droites. Elle possède des pointillés marginaux, et un point cellulaire sur chaque aile pas toujours présent et souvent peu marqué.

Taille : 18-25 mm d’envergure.

Habitat : Elle fréquente les friches, les bords de chemins, les clairières, en plaine et en basse montagne.

Répartition géographique : Elle est bien répandue en Europe et en France.

Comportement : La chenille se nourrit de feuilles fanées.

Plantes hôtes : Plantain (Plantago), Mouron rouge (Anagallis arvensis), Stellaires (Stellaria), Renouées (Polygonum), Oseille (Rumex), Pruniers (Prunus), Laitues (Lactuca).

Période de vol : Il y a plusieurs générations entre avril et septembre.

Espèces semblables :
L’Acidalie laiteuse (Scopula floslactata) qui a une courbure plus marquée sur les ailes antérieures et une ligne postmédiane plus sinueuse.
L’Acidalie pâle (Idaea pallidata) a des lignes transversales davantage coudées et le fond des ailes est souvent plus beige. Elle semble avoir souvent une ligne d’écailles plus sombre le long de la côte.
L’Acidalie sylvestre (Idaea sylvestraria) est souvent plus piquetée et a des points discaux un peu plus marqués. On la rencontre surtout en Ile de France et dans les Alpes.
L’Acidalie diluée (Idaea dilutaria) peut être blanchâtre. Elle ne semble pas posséder de points marginaux.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Papillons de nuit d’Europe Volume 2, Géomètres, Patrice LERAUT

2021

2018

2015

Laisser un commentaire