Raglius confusus

Dernière mise à jour il y a 5 mois par tifaeris

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Rhyparochromini
Genre Raglius
Espèce : Raglius confusus

Identification : Raglius confusus est de couleur générale beige et noire. Son noirs : la partie antérieure du pronotum, y compris les marges latérales, deux taches aux angles postérieurs du pronotum, le scutellum, l’angle anal des cories, les fémurs (parfois les tibias), le premier article antennaire (parfois les autres sombres) et la membrane. L’apex des cories est blanc. La membrane possède une tache ronde blanche à l’apex. Les pattes et les antennes sont longues. Les fémurs 3 possèdent une série de petites dents aigues.

Taille : 6,9 à 7,7 mm.

Habitat : Thermophile, on la trouve au sol et sur la végétation herbacée des collines et des montagnes bien exposées.

Répartition géographique : Ponto-méditerranéen, remonte en Europe moyenne. En France, plus commune dans le Midi, semble absente au nord de la Loire.

Période d’observation : Potentiellement toute l’année, plus active à partir de mai.

Hivernation : Adulte.

Larve : Elle a un corps fin et allongé. Elle est de couleur noire avec des marques blanches sur les côtés du pronotum (au stade 4 et 5), sur les élytres et une bande transversale sur l’abdomen. La base de ce dernier est orange (blanche au stade 1). La moitié basale des antennes est orange, le reste est noir.

Régime : Graines.

Espèces semblables :
Raglius pineti et Raglius tristis ont les marges latérales du pronotum claires sur toute leur longueur.
Raglius alboacuminatus a les parties claires des cories d’un orange brique, les deux derniers articles antennaires sont noirs, les pattes brun clair. Le forme funerea de cette espèce est très sombre, plus sombre que R. confusus.
Le genre Xanthochilus n’a pas la membrane aussi noire, elle est plutôt blanche avec une tache noire centrale plus ou moins grosse. L’apex des cories n’est pas aussi nettement blanc.
Beosus maritimus est de couleur moins contrastée, la base de ses tibias est orange, le scutellum possède de petites taches blanches.
Beosus quadripunctatus a les parties claires du corps plutôt orange rougeâtre, la base de ses fémurs est aussi orange.
Lasiocoris anomalus a la membrane liserée de blanc.

Sources :
Le Monde des insectes
Hémiptères Lygaeidae euro-méditerranéens, volume 3

2021

Laisser un commentaire