Aller au contenu

Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata)

Publié le 11 janvier 2022

Dernière mise à jour il y a 1 mois

« Il s’agit de l’une des espèces les plus communes de nos contrées, mais aussi l’une des plus variables. »

Famille : Orchidaceae

Identification : L’Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata) est une espèce très variables, aux fleurs pouvant être violettes, roses ou blanches (mais plus souvent assez pâles). Les sépales latéraux sont dressés, le sépale dorsal et les pétales réunis en casque. Le labelle est large, plat et à bords ondulés. Il est faiblement trilobé, son lobe médian est petit. Le labelle présente de petits traits ou de fines lignes plus sombres, il est rarement sans dessins. L’éperon est dirigé vers le bas. Ses bractées sont longues, les inférieures dépassant les fleurs. Les feuilles sont vertes souvent tachetées de sombre.

Taille : 20 à 60 cm.

Habitat : Pelouses, prairies, marais, tourbières, landes, surtout sur sols acides, jusqu’à 2400m.

Répartition géographique :

Floraison : De mai à août.

Hôtes : Americina vittata (Scathophagidae), mineuse sur les feuilles.

Espèces semblables :
A compléter en fonction des variantes rencontrées.
L’Orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii) a le labelle plus profondément découpé en 3 lobes, le médian généralement plus développé. La feuille inférieure à un sommet obtus.
L’Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina) a les fleurs généralement d’un pourpre assez vif ou alors jaune pâle, les feuilles ne sont pas maculées
L’Orchis de Corse (Dactylorhiza insularis), présente en Corse et dans l’Aude, a des fleurs jaune pâle, ses feuilles ne sont pas maculées.
L’Orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata) a des feuilles généralement sans taches, dressées, dépassant les premières fleurs. La tige est creuse. Les bractées sont bien visibles, même en haut de l’inflorescence.
L’Orchis de mai (Dactylorhiza majalis) a des fleurs généralement plus foncées, à dessin en forme de boucle sur le labelle, le lobe central du labelle dépasse généralement un peu les latéraux qui sont plus ou moins rabattus, la tige est robuste peut être teintée de pourpre en haut, les feuilles sont larges.

Sources :
Forum de botanique
Les Orchidées sauvages de Suisse et d’Europe vol 1, J. Landwehr
Guide des orchidées sauvages d’Europe et du bassin méditerranéen, Delachaux et Niestlé
Guide des fleurs sauvages, Delachaux et Niestlé
Plant Parasites of Europe
FLOREALPES
Orchidées d’Europe et de Méditerranée, Biotope éditions
Les orchidées sauvages d’Elisabeth et Jean-Luc
INPN

2022

2021

Laisser un commentaire