Aller au contenu

Gentiane dorée (Gentianella aurea)

Dernière mise à jour il y a 2 semaines par tifaeris

Cette gentiane est une espèce nordique. Elle est répandue en Islande et en Norvège et est surtout présente sur les côtes.

Famille : Gentianaceae

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Préoccupation mineure en Norvège.

Identification

La Gentiane dorée (Gentianella aurea) est une plante à tige dressés, simple, parfois ramifiée à la base.
Les fleurs sont petites, violet pâle, parfois blanc jaunâtre. Elles sont regroupées en tête serrée au sommet de la tige, juste au-dessus de 4 grandes feuilles. Il y a également quelques fleurs à l’aisselle des feuilles caulinaires. Chaque fleur possède 4 ou 5 pétales nettement mucronés. Les lobes du calices sont lancéolés et mucronés.
Les feuilles sont larges et ovales.

Étymologie

• Le nom de genre Gentianella signifie « petite gentiane » (le genre a été séparé du genre Gentiana en 1912). Le nom de genre Gentiana est dédié à Gentius, roi d’Illyrie, qui fut le premier à mettre cette plante stomachique en usage.
Aurea vient du latin « aureus« , qui signifie « d’or ». Je ne sais pas d’où ça vient.

Type végétatif

Annuelle ou bisannuelle.

Taille

5 à 25cm de haut.

Habitat

Prairies en bord de mer, zones rocheuses en montagne, surtout sur sol sec et calcaire.

Répartition géographique

Floraison

Juillet-août

Espèces semblables

Ayant photographié ces individus en Norvège, j’ai donc recherché les espèces ressemblantes présentes dans ce pays.
• La Gentiane amène (Gentianella amarella) est plus grêle, ses fleurs ne sont pas aussi densément regroupées et le tube de la corolle est plus allongé.
• La Gentiane champêtre (Gentianella campestris) possède 4 pétales, de longs cils à la gorge, son calice a les deux dents externes bien plus larges que les internes.
• La Gentianelle des marais (Gentianella uliginosa) a de longs cils à la gorge, le tube de la corolle est plus allongé.
• La Gentiane tondue (Gentianopsis detonsa) est plus grêle, avec le tube de la corolle plus long. Les pétales sont frangés sur les bords.

Sources

Artsdatabanken
Gentianaceae (olsvik.info)
Thumbnails :p (bergianska.se)
GBIF
Gentian Research Network
• Dictionnaire étymologique de la flore française, A. Gentil
Wikipédia
Global Plants on JSTOR
Náttúrufræðistofnun Íslands
Natural History of Iceland

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :