Les Alpilles 21 avril 2019

Première balade pour nous dans ce coin. Nous laissons la voiture à un parking situé dans un bois de conifères, qui est le départ de nombreux sentiers de randonnée.

Nous partons en direction du rocher des deux trous, puis bifurquons vers un autre massif rocheux. Nous traversons d’abord la pinède, dans laquelle de nombreux pinsons des arbres chantent.

Puis les arbres se font de plus en plus rares et laissent place aux arbustes buissonnants, au romarin, aux chênes verts…

C’est le domaine des Fauvettes passerinettes (Sylvia cantillans) et des Fauvettes mélanocéphales (Sylvia melanocephala). Elles sont très compliquées à prendre en photo, elles ne restent à découvert que très peu de temps et chantent cachées derrière la végétation. J’ai quand même pu clicher une passerinette.

Toujours distantes !

Nous continuons en direction du rocher, un sentier aménagé avec une échelle permet d’aller à son sommet.
Il y a aussi de très jolies fleurs dont j’ignore le nom (un jour je m’y mettrais).

Enfin en haut !
Là, plusieurs Martinets à ventre blancs (Tachymarptis melba) chassent. Ils passent parfois très près ! La lumière n’est pas top, mais nous n’avons pas l’occasion d’en croiser tous les jours.

De retour au bois, je prends en photo une araignée du genre Cyclosa. Elle pourrait appartenir à deux espèces, Cyclosa conica ou Cyclosa algerica. Ces araignées alignent leurs proies à la verticale sur leur toile en se tenant au centre de cette ligne, elles sont de cette manière plus difficiles à repérer.
*Oiseaux observés*
Chouette hulotte (Strix aluco) : 1 entendue chanter le matin depuis le rocher des martinets.
Martinets à ventre blanc (Apus melba) : Une petite dizaine en vol.
Martinets noirs (Apus apus) : 2 en vol en compagnie des ventres blancs.
Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris) : 1 en vol avec les martinets.
Chardonnerets élégants (Carduelis carduelis) : Assez nombreux dans le bois.
Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) : 1 chante dans la forêt.
Fauvettes mélanocéphales (Sylvia melanocephala) : Au moins 3 dans les zones à petits buissons.
Fauvette passerinette (Sylvia cantillans) : Au moins deux chanteurs au dessus de la forêt.
Merles noirs (Turdus merula) : Quelques uns chantent dans les bois.
Mésanges à longue queue (Aegithalos caudatus) : Au moins 4 passent dans les bois.
Mésanges charbonnières (Parus major) : Nombreuses dans les bois.
Mésange huppée (Lophophanes cristatus) : 1 entendue dans la pinède.
Pinsons des arbres (Fringilla coelebs) : Les plus nombreux à chanter dans la forêt.
Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli) : 1 chante dans la forêt.
Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) : Au moins 1 qui chante dans le sous bois.
Rougegorges familiers (Erithacus rubecula) : Nombreux à chanter dans les bois.
Serins cinis (Serinus serinus) : 2 passent en vol depuis le sommet du rocher.

6 commentaires sur “Les Alpilles 21 avril 2019”

  1. C’est un Ciste cotonneux (Cistus albidus) pour celle avec les fleurs roses.
    Je n’arrive pas à savoir ce que la fauvette sur la photo a dans le bec, construction de nid ? 🙂

    1. Ah chouette, merci !
      J’ai bien l’impression pour la fauvette, c’était pas mal cropé là alors je ne vois pas bien ce qu’elle a. Mais on dirait de la soie d’araignée ou quelque chose dans le genre.
      Et je viens en effet de lire sur la fiche espèce en pdf de l’INPN que les deux sexes construisent le nid chez cette espèce ! Donc à mon avis oui, constrution 🙂

Laisser un commentaire