Pla de Soulcem 22 juillet 2018

Nous partons ce matin en direction du pla de Soulcem.

Le temps est pas terrible, des nuages bas et il a plu pendant le trajet.

Déjà en arrivant sur le parking, un monticole de roche passe au-dessus du chemin. Il se perche au loin sur un rocher. C’est un mâle avec ses jolies couleurs.

Quelques paysages du coin.
Le ruisseau de Soulcem.
Régulièrement le long du sentier de rando qui pars vers le sud, nous croisons de jeunes rougequeues noirs pas farouches !

Ils sont assez curieux et nous regardent, de près ou de loin, entre deux chasses à l’insecte dans la pelouse.

D’autres paysages.

En avançant, nous croisons un accenteur mouchet en plein bain dans une flaque sur un rocher.

Puis plus loin, une famille avec deux jeunes.

Bien sur je photographie quelques insectes, dont un paquet encore à identifier que je ne mets pas ici. Beaucoup de moirés volent, de plusieurs espèces, mais de ceux que je connaissais déjà, je n’ai pu en faire qu’une. Le Moiré des fétuques (Erebia meolans). C’est un mâle, la femelle a une bande grise plus claire sur le dessous de l’aile postérieure. L’espèce la plus proche est le Moiré printanier (Erebia triaria) mais ce dernier a le dessous de l’aile postérieure moucheté d’écailles plus claires, et il possède sur le dessus de l’aile antérieure, à l’apex, 3 ocelles bien alignés (deux alignés et parfois un troisième décalé chez le Moiré des fétuques).

Caché dans la végétation.

Beaucoup de Procris (Coenonympha pamphilus) volent dans les prairies et au-dessus de chemin. Ils se posent au sol et se couchent sur le côté, bien exposés au soleil (les éclaircies commencent à arriver !)
Un Zygène de la filipendule (Zygaena filipendulae) prend le soleil dans les herbes basses.
Une punaise que j’avais déjà rencontrée au col du Tourmalet, la Punaise à pattes rousses (Pentatoma rufipes). Elle ne se rencontre pourtant pas uniquement en altitude, mais aussi dans les forêts humides, les tourbières et les bords de rivières. Elle se nourrit de fruits, de fleurs et de bourgeons et occasionnellement d’animaux morts (surtout autres insectes).
Paysage sur le retour avec un peu de ciel bleu ! On aperçois le lac artificiel de Soulcem en bas.
Nous entendons des cris intenses dans le ruisseau. A l’aller nous avons aperçu deux cincles plongeurs. Et cette fois, il y a deux jeunes avec un adulte ! Les petits demandent bruyamment à manger.
Nous arrivons à les suivre un petit moment le long du cours d’eau.

L’adulte est un peu plus discret.
L’un des jeunes s’est approché en montant sur un gros rocher. Il commençait à chercher lui-même sa nourriture.

Une perle qui passait par là s’est faite attraper.

Son plumage grisonnant et un peu barré se fond bien avec la pierre.

Et voilà, la journée est terminée ! Nous avons fait de très jolies rencontres et rentrons au parking en passant à côté des troupeaux de mérens.

10 commentaires sur “Pla de Soulcem 22 juillet 2018”

  1. Merci pour cette narration avec de belles images pour illustrer, je n’avais jamais vu de jeunes cincles …

  2. Bonjour, outre le fait que voir un monticole de roche est un de mes rêves, je tiens à vous féliciter pour la tenue de votre blog et la qualité des photos, une amie m’avait dit de venir jeter un oeil, je ne suis pas déçu et j’attends avec impatience votre prochain billet! A bientôt, Kevin

    1. Bonjour, merci beaucoup pour votre message qui me fait très plaisir ! Maintenant, vous savez où chercher le monticole de roche (si ce n’était pas déjà le cas) ! J’en ai déjà vu aussi au col du Tourmalet, mais lorsque j’y suis allée cette année je ne les ai pas croisés. Ils y étaient certainement, mais savent rester discrets.

Laisser un commentaire