Aller au contenu

Caragouille rosée (Theba pisana)

Dernière mise à jour il y a 3 mois par tifaeris

Ces escargots se regroupent parfois en nombre sur les tiges des plantes pour se protéger de la déshydratation

Ordre : Stylommatophora
Sous-ordre : Helicina
Infra-ordre : Helicoidei
Super famille : Helicoidea
Famille : Helicidae
Sous-famille : Helicinae
Tribu : Thebini
Genre : Theba
Espèce : Theba pisana

Identification

La Caragouille rosée (Theba pisana) a une coquille globuleuse et faiblement déprimée, de 5 à 6 tours peu convexes. Elle possède des stries d’accroissement recoupées par des stries spirales. Elle est de couleur blanche à rousse, souvent avec des bandes spirales plus ou moins interrompues et avec l’apex souvent gris bleuâtre. L’ouverture est elliptique, avec un bourrelet interne souvent teinté de rose. L’ombilic est petit et en partie obstrué par le bord columellaire du péristome qui est réfléchi. L’animal est jaunâtre très pâle, avec une bande sombre partant des côtés de chaque tentacule supérieur, ces derniers très longs.
Les jeunes ont la coquille assez plate et carénée sur le pourtour.

Taille

12 à 25 mm de diamètre, 9 à 20 mm de haut.

Habitat

Milieux secs et ensoleillés, généralement près de la mer, fréquemment dans les dunes.

Répartition géographique

Comportement

Cette espèce monte sur les tiges des plantes et forme des grappes parfois importantes pour se protéger de la déshydratation.

Oeufs

Ovales, 40 à 80 sont pondus entre juin et octobre sous les pierres, entre les racines ou dans le sol. La maturité sexuelle est atteinte au bout d’un an, la taille maximale au bout de 2 ans.

Espèces semblables

Pour les adultes :
• Les genres Pseudotachea, Eobania et Marmorana ont l’ombilic bien fermé.
• L’Escargot de Nice (Macularia niciensis) ne se trouve que dans le Var, les Alpes maritimes et les Alpes de Haute- Provence, les stries de sa coquille sont généralement plus marquées et cette dernière peut-être rosée extérieurement autour de l’ouverture.
• D’autres sont semblables (certains Cernuella par exemple) mais l’ombilic n’est pas caché par la marge de l’ouverture.
Pour les jeunes :
• L’Hélicelle trompette (Helicella itala) et certaines espèces de Cernuella peuvent être semblables avec le dessus de la coquille assez plat, mais l’ombilic est bien ouvert et non obstrué.
• La Caragouille des dunes (Xerosecta explanata) est encore plus plat, et l’ombilic est aussi ouvert chez cette espèce.

Sources

Forum des Coquillages Actuels (forumcoquillages.com)
• Escargots et limaces d’Europe, Delachaux et Niestlé
• European non-marine molluscs, Fransisco Welter-Schultes
GBIF
iNaturalist

2022

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :