Aegopinella sp

Ordre : Stylommatophora
Sous-ordre : Helicina
Infra-ordre : Limacoidei
Super famille : Gastrodontoidea
Famille : Zonitidae
Sous-famille Zonitinae
Tribu 
Genre : Aegopinella
Espèce : 

Identification : Les escargots de ce genre ont une coquille de couleur jaunâtre, orangée à brunâtre, assez brillante, striée et à fine striation spirale. L’ombilic est assez gros. La spire assez plate. Les individus ne sont pas toujours identifiables à l’espèce sur photo.

Taille : 4 à 15 mm de diamètre selon les espèces.

Espèces semblables :
A compléter en fonction des individus rencontrés (notamment avec la taille et la répartition géographique-pour le moment Verfeil (31))
Oxychilus alliarius mesure 5 à 7 mm de diamètre.
Oxychilus cellarius n’a pas le dernier tour aussi élargi.
Oxychillus draparnaudi mesure 11 à 16 mm de diamètre.
Oxychilus farinesianus se rencontre dans le sud est de la France.
Oxychilus glabra et Oxychillus hydatinus ont l’ombilic profond et très étroit.
Oxychillus navaricus se rencontre dans le nord ouest de la France.
La coquille des Oxychilus est souvent plus lisse.
Punctum pygmaeum est très petit 1,2 à 1,6mm de diamètre, la coquille possède un grand nombre de stries d’accroissement très fines et régulières, le péristome est fin, ni réfléchi ni épaissi.
Paralaoma servilis a des stries d’accroissement plus visibles sur la coquille, légèrement en relief, il est aussi très petit (1,5 à 2mm de diamètre).
Nesovitrea hammonis est plus petit 3,5 à 4,2 mm de diamètre.
Nesovitrea petronella ne se rencontre que dans l’est, près des Alpes.
Zonitoides arboreus mesure 4,5 à 6 mm de diamètre. Il ne semble pas posséder de striation spirale.
Zonitoides nitidus se reconnait à son corps très sombre et à la tache orange de son corps visible juste au-dessus de l’ouverture de la coquille, il mesure 6 à 7 mm de diamètre.
Zonitoides excavatus se rencontre dans le nord ouest de la France.
Zenobiella subrufescens se rencontre sur le littoral atlantique et a l’ombilic très étroit.
Urticicola glabellus se rencontre dans le sud est de la France.
Nesovitrea hammonis mesure 3,5 à 4,2 mm. Il possède sur la coquille des stries transverses assez marquées et régulières.
Nesovitrea petronella ne se rencontre que dans l’est, près des Alpes.

Sources :
INPN – Inventaire National du Patrimoine Naturel (mnhn.fr)
Nouvelles données et confirmation de la présence de la Luisantine intermédiaire, Aegopinella minor (Stabile, 1864) (Gastropoda, Stylommatophora, Gastrodontidae), en Alsace (France, Grand Est) (museumcolmar.org)
Forum des Coquillages Actuels (forumcoquillages.com)

2021

Celui-ci est un juvénile donc non identifiable sur photo. Vu la répartition, il pourrait s’agir d’ Aegopinella nitidula ou Aegopinella epipedostoma.

Laisser un commentaire