Clausilie commune (Clausilia bidentata)

Dernière mise à jour il y a 4 mois par tifaeris

Ordre : Stylommatophora
Sous-ordre : Helicina
Infra-ordre : Clausilioidei
Super famille : Clausilioidea
Famille : Clausiliidae
Sous-famille : Clausiliinae
Tribu : Clausiliini
Genre : Clausilia
Espèce : Clausilia bidentata

Identification : La Clausilie commune (Clausilia bidentata) a une coquille allongée, effilée de manière régulière jusqu’à l’apex. Elle atteint son diamètre maximal à l’avant dernière spire. Il est de couleur  brun rougeâtre sombre ou noirâtre (parfois devenant grisâtre), souvent à taches blanchâtres près de la suture. Il est finement et régulièrement strié de côtes étroites (10 à 11 par mm sur l’avant dernier tour). L’ouverture est assez petite, pyriforme, à péristome peu épaissi et à denticulation plus ou moins complexe à l’intérieur, dont seulement une partie est visible à l’extérieur.

Taille : 9 à 12 mm de long, 2,3 à 2,7 mm de large.

Habitat : Lieux modérément humides et ombragés, rochers, murs, bois, haies… jusqu’à 2200m dans les Pyrénées, mais plus rare au-dessus de 1000m.

Répartition géographique : Partout en France. De l’Espagne à la Finlande.

Comportement : Grimpe les surfaces verticales par temps humide. Il peut refermer l’ouverture de sa coquille grâce à une plaque mobile appelée clausilium.

Reproduction : Hermaphrodite par fécondation croisée.

Régime : Lichens et autres épiphytes sur les roches calcaires et les arbres.

Espèces semblables :
En prenant en compte la répartition géographique, c’est à dire pour le moment Mazères en Ariège et Lavaur dans le Tarn. Celui-ci a été confirmé sur le forum francophone des coquillages actuels.
Clausilia rugosa est très semblable à bidentata, mais il me semble souvent de forme plus bombée à la base, moins régulièrement effilée. Sa largeur est moindre (1,9 à 2,5 mm). La ssp parvula a la coquille plus lisse et est plus petite (7 à 9 mm), mais je ne connais pas la répartition de toutes les sous espèces.
Clausilia dubia est habituellement plus grand, 11 à 14 mm de long, la coquille est généralement un poil plus large (2,7 à 3,2mm). Ses stries sont plus grandes et plus espacées. Elle est absente du massif central et rare et localisée dans les Pyrénées. Présente dans le Lot, la Corrèze, la Haute-Vienne et la Vienne, les Alpes.
Macrogastra rolphii a la forme de la coquille généralement un peu différente, plus bombée sur les 2/3 basaux et brusquement rétrécie ensuite, l’ouverture semble aussi plus large en bas à gauche.
Balea perversa est généralement plus petit, 7 à 10 mm. Les stries paraissent moins nettes et saillantes, et la coquille de forme moins allongée.
Cochlodina laminata a la coquille plus lisse et est plus grand (13 à 18mm).

Sources :
Forum des Coquillages Actuels (forumcoquillages.com)
Tout un monde dans mon jardin … et au delà (free.fr)
Escargots et limaces d’Europe, Delachaux et Niestlé
European non-marine molluscs, Fransisco Welter-Schultes

2021

2020

Laisser un commentaire