Aller au contenu

Pseudevernia furfuracea

Publié le 4 décembre 2022

Dernière mise à jour il y a 2 mois

Zopf, 1903

Cette espèce se rencontre plus communément sur les troncs de conifères, aussi sur les feuillus. Sa face supérieure est recouverte de petites isidies qui lui donnent un aspect granuleux

Famille : Parmeliaceae

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Non évalué

Identification

Pseudevernia furfuracea a un thalle buissonnant, souvent pendant. Il forme des lanières souples et ramifiées de couleur grise, gris verdâtre ou gris violacé. La face supérieure est recouverte de petites isidies cylindriques de même couleur que le thalle, souvent brunes au sommet. La face inférieure est souvent canaliculée. Elle est de couleur noirâtre, plutôt rosâtre ou blanchâtre sur les jeunes rameaux. Les apothécies sont rares, plus fréquentes en montagne ou dans les régions froides. Elles sont pédicellées, à disque concave brun foncé et à bord thallin ridé. Les jeunes thalles présentent parfois un aspect foliacé.

Étymologie

• « Pseudevernia » vient du grec « pseudês » qui signifie « faux » et « Evernia« , car il ressemble à un lichen de ce genre.
• « Furfuracea » vient du latin « furfur » qui signifie « son », l’enveloppe des céréales. Ce nom fait référence aux nombreuses isidies qui se détachent facilement du thalle, rappelant les pellicules de son.

Algue associée

Genre Trebouxia

Taille

Jusqu’à 15cm de long pour le thalle, jusqu’à 3mm de long pour les isidies, 2 à 30mm de diamètre pour les apothécies.

Habitat

Sur écorce surtout de conifères mais aussi de feuillus, parfois sur les roches siliceuses. Aime la lumière et l’acidité. Il nécessite une humidité atmosphérique assez élevée, mais est très résistant à la dessiccation.

Répartition géographique

Utilisations

Cette espèce est récoltée pour la fabrication de parfums.
En Espagne, elle a été utilisée sous forme de décoction pour combattre les maladies respiratoires et les maux intestinaux. En Turquie et en Egypte, elle a été consommée sous forme de pain, de gelée et utilisée comme agent fermentant. On en a retrouvé dans une momie égyptienne datant de 500 à 800ans avant J.-C.
Elle est utilisée comme bioindicateur du fait de sa sensibilité à la pollution.

Réseau trophique

Les lichens sont des pionniers, ce sont les premiers être vivants à coloniser de nouveaux milieux. Ils libèrent les minéraux présents sur la surface où ils sont implantés et forment de l’humus, créant ainsi un nouveau substrat capable d’accueillir d’autres êtres vivants (d’abord bactéries, champignons, mousses, microfaune, puis viennent les plantes et ainsi de suite).
Dans les pays froids, en hiver, alors que la végétation s’est retirée, les lichens peuvent constituer jusqu’à 90% du régime alimentaire de certains animaux comme les rennes et les caribous. Ils sont riches en sels minéraux, vitamines B et C et contiennent également quelques sucres.

Espèces semblables

Evernia prunastri a la face inférieure blanchâtre non canaliculée, il possède des soralies et non des isidies.
• Le genre Ramalina a la face inférieure verdâtre, les lanières du thalle sont raides

Sources

• Guide des lichens de France, lichens des arbres, Belin
Champis.net
Afl-lichenologie
Wikipédia
Société d’Histoire Naturelle du Pays Rochois
Fungi of Great Britain and Ireland
Naturaleza y turismo. asturnatura.com
Klorane Botanical Foundation
INPN
GBIF

2022

2021

Laisser un commentaire