Aller au contenu

Cladonia sp

Publié le 4 décembre 2022

Dernière mise à jour il y a 2 mois

P. Browne, 1756

La plupart des espèces de genre sont assez complexe à identifier, car elles peuvent être très variables et semblables

Famille : Cladoniaceae

Difficulté de détermination du genre

Difficulté de détermination des espèces

Identification

Le genre Cladonia comprend des lichens à thalle complexe, de couleur blanchâtre à vert. Il est formé d’un thalle primaire, appliqué sur le substrat, encroutant ou formé d’écailles. Ce dernier peut disparaitre ou persister lors de l’apparition du thalle secondaire. Le thalle secondaire est formé de podétions, tiges se dressant à partir du thalle primaire. Les podétions peuvent être simples ou ramifiés. Ils peuvent être terminés en scyphes, et porter des apothécies ou des pycnides colorées productrices de spores.

Il existe plus de 400 espèces dans le monde, environ 140 en France. Pour les identifier, il faut observer plusieurs choses :
• la nature du substrat, le biotope
• l’aspect du thalle primaire et la taille de ses écailles.
• les podétions : forme, taille, aspect de la surface (granuleuse, cortiquée, farineuse)
• les scyphes : présence ou absence, forme, diamètre, aspect de leur intérieur (cortiqué, sorédié)
• les pycnides et apothécies : si présentes, couleur et aspect
• coloration à l’application de différents réactifs chimiques (chlore, potasse et paraphénylènediamine)

Étymologie

« Cladonia » vient du grec « klados » qui signifie « rameau », en référence aux ramifications du thalle secondaire de certaines espèces

Algue associée

Algues vertes du genre Asterochloris

Taille

De 0,1 à 120 mm de haut pour les podétions, de 1 à 20mm de diamètre pour les squamules du thalle primaire. le lichen dans son ensemble peut s’étendre sur plusieurs dizaines de centimètres.

Habitat

Sur le sol, les mousses, le bois pourrissant

Répartition géographique

Utilisations

Certaines espèces de Cladonia sont indispensables aux troupeaux de rennes semi-domestiques de l’arctique. C’est en effet la seule source de nourriture que les animaux trouvent en hiver, en grattant la neige. Les peuples qui vivent de ces troupeaux sont des nomades, car ils savent qu’un pâturage prolongé conduit à la disparition du lichen, sa croissance étant très lente.

Réseau trophique

Les lichens sont des pionniers, ce sont les premiers être vivants à coloniser de nouveaux milieux. Ils libèrent les minéraux présents sur la surface où ils sont implantés et forment de l’humus, créant ainsi un nouveau substrat capable d’accueillir d’autres êtres vivants (d’abord bactéries, champignons, mousses, microfaune, puis viennent les plantes et ainsi de suite).
Dans les pays froids, en hiver, alors que la végétation s’est retirée, les lichens, et en particulier certains Cladonia qui se nomment « lichen des rennes », peuvent constituer jusqu’à 90% du régime alimentaire de certains animaux comme les rennes et les caribous. Ils sont riches en sels minéraux, vitamines B, C et D et contiennent également quelques sucres.

Genres semblables

Ce genre est facilement reconnaissable avec son thalle complexe et ses podétions. Attention toutefois au genre Stereocaulon, chez qui les podétions sont pleins, alors qu’ils sont creux chez les Cladonia.

Sources

Champis.net
Wikipédia
Zoom Nature
Afl-lichenologie
INPN
GBIF

2021

Celui-ci donne du fil à retordre pour son identification. Le fait qu’il ait été photographié en Suède complique la chose. Son thalle est bien humide ce qui complique l’appréciation de l’aspect de sa surface. Voir ici le sujet complet sur Champis.net.

Laisser un commentaire