Aller au contenu

Hedya pruniana

Dernière mise à jour il y a 2 mois par tifaeris

La chenille de cette tordeuse se développe préférentiellement sur les Prunus

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Tortricoidea
Famille : Tortricidae
Sous-famille : Olethreutinae
Tribu : Olethreutini
Genre Hedya
Espèce Hedya pruniana

Identification

Hedya pruniana est une tordeuse aux ailes antérieures assez larges. Les 2/3 basaux de l’aile sont noirâtres à brunâtre sombre, légèrement tachetés de blanchâtres et parcourus par des bandes transversales sinueuses gris bleu. La démarcation clair/foncé est oblique et inclinée vers la base de l’aile en allant vers la costa. Cette démarcation présente une saillie sombre arrondie, et devant elle deux petits points brunâtres. Le tiers apical de l’aile est blanchâtre et généralement fortement tacheté de gris argent et de brun foncé, avec une tache sombre ronde près de l’apex (pas toujours bien délimitée). Les ailes postérieures sont grises.

Taille

LAA 7 à 8,5 mm, 15 à 18 mm d’envergure.

Habitat

Bois clairs, haies, broussailles, jardins.

Répartition géographique

Période de vol

Une génération de mai à août.

Hivernation

Chenille.

Plantes hôtes

Prunellier, Pruniers et Cerisiers (Prunus), moins souvent sur Pommiers (Malus), Poiriers (Pyrus) et Aubépines (Crataegus).

Chenille

Elle est de couleur vert pomme, à tête et plaque thoracique noires, et à quelques points noirs sur les segments.
Elle vit d’abord sur les jeunes pousses, puis plus tard dans une feuille repliée ou entre deux feuilles reliées entre elles par de la soie.

Chrysalide

Brune, on la trouve dans les feuilles reliées entre elles.

Espèces semblables

Hedya ochroleucana a la ligne de démarcation sombre/blanc de l’aile antérieure plus sinueuse, formant deux indentations pâles marchant dans la partie sombre. La partie apicale de l’aile est plus souvent crème/sable que blanche.
Hedya nubiferana possède dans la zone blanche postmédiane de l’aile antérieure deux tirets noirs assez distincts placés l’un au-dessous de l’autre (souvent réduits à deux points mal formés chez H. pruniana) et situés en dessous de l’encoche formée par la bande basale sombre au niveau du bord interne de l’aile (et non pas au-delà et décalés vers la marge). Les marques sombres dans la zone marginale de l’aile antérieure sont généralement plus pâles. Ses ailes antérieures sont un peu plus longues et étroites, à costa un peu plus droite. Les taches sombres sur la costa semblent plus petites et plus nombreuses (mais restent variables).
Metendothenia atropunctata a une tache pâle rectangulaire médiane sur la costa de l’aile antérieure, elle possède une tache ronde noire médiane en principe séparée de la partie foncée de l’aile antérieure.
Certaines Apotomis peuvent être semblables.
Apotomis sauciana est assez ressemblante, mais la ligne de démarcation clair/foncé de l’aile antérieure n’est pas (à partir de la moitié côté costa) obliquement dirigée vers la base de l’aile, elle est plutôt droite ou au contraire inclinée vers l’apex de l’aile.
Apotomis turbidana a souvent plus de marques blanches sur le tiers basal de l’aile, en particulier une bande médiane longitudinale.
Apotomis betuletana a la zone apicale de l’aile généralement plus pâle, avec des dessins très clairs, elle possède également une vague ligne longitudinale médiane plus pâle sur le tiers de l’aile antérieure.
Apotomis capreana a une teinte généralement d’un brun plus chaud, la tache ronde près de l’apex des ailes antérieures possède des écailles noires formant des traits la parcourant ou des points à sa marge.

Sources

Le Monde des insectes
Lepiforum e.V.
• Field guide to the Micro moth of Great Britain and Ireland, Phil Sterling and Mark Parsons
Suffolk Moths
British Lepidoptera
Gdoremi – Gianluca Doremi
INPN
GBIF

2022

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :