Aller au contenu

Citron de Provence (Gonepteryx cleopatra)

Dernière mise à jour il y a 3 semaines par tifaeris

« Ce grand papillon passe l’hiver à l’âge adulte. Il possède une substance antigel dans le corps lui permettant de survivre à des températures négatives »

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Pieridae
Sous-famille : Coliadinae
Tribu :
Genre Gonepteryx
Espèce Gonepteryx cleopatra

Identification : Le Citron de Provence (Gonepteryx cleopatra) est un grand papillon aux ailes anguleuses. L’aile antérieure est pointue à l’apex, la postérieure possède une petite dent. Le dessous des ailes est de couleur jaune verdâtre avec un point discal brun sur chaque aile. Les palpes sont jaunes dessous, bruns dessus, avec entre les deux une nuance orange.
Le mâle a le dessus des ailes jaune, avec une grande plage orange sur l’aile antérieure (visible aussi par transparence sur le dessous de l’aile) et un petit point discal orange sur l’aile postérieure.
La femelle a le dessus des ailes blanchâtre à point discal orange sur chaque aile. La moitié basale du dessus de l’aile postérieure est nuancée de jaune orangé.

Étymologie :
Gonepteryx vient du Grec « gonia » qui signifie « angle », et « pteryx » qui signifie « aile », faisant référence à la forme anguleuse des ailes.
Cleopatra pourrait faire référence à la reine d’Egypte, mais Linné utilisait plutôt des références mythologiques pour nommer les espèces. Cléopâtre était l’épouse de Méléagre, celui qui a tué le sanglier gigantesque envoyé comme punition par Arthémis dans le pays de Calydon.

Taille : 55 à 65 mm d’envergure.

Habitat : Bois chauds, maquis, landes arbustives, jusqu’à 2000m.

Répartition géographique :

Comportement : Dans les régions chaudes de son aire, les papillons qui émergent dans les garigues au printemps remontent dans les sapinières pour l’été, avant de redescendre pour passer l’hiver.

Période de vol : Majoritairement de février à octobre, mais peut aussi voler par beau temps en hiver. Il y a deux générations dans le sud de son aire, une seule ailleurs.

Hivernation : Papillon.

Plante hôte : Nerpruns (Rhamnus spp.).

Oeufs : Allongés et pointus, de couleur jaune à vert clair, ils sont pondus au début du printemps isolément sur les feuilles et les tiges en croissance. Ils éclosent au bout de 5 à 10 jours.

Chenille : Elle est de couleur verte parsemée de très petites protubérances noires. Elle possède une ligne latérale blanche et sa pilosité est très courte. Elle se développe en un mois, passant par 5 stades.

Chrysalide : Elle est fixée sur les tiges de la plante hôte grâce à une ceinture de soie. L’adulte émerge vers le mois de juin.

Espèces semblables :
• Le Citron (Gonepteryx rhamni) lui ressemble beaucoup. Le mâle ne possède pas la grande plage orange sur l’aile antérieure de G. cleopatra (cette tache est très visible en vol, et aussi sur le revers de l’aile antérieure au repos). Les femelles sont plus semblables. Chez les femelles G. rhamni, le dessus des ailes est plus uniforme, sans teinte jaunâtre aux postérieures. Pour les deux sexes, la forme des ailes peut aider. Chez G. rhamni, la dent de l’aile postérieure serait plus marquée mais ce n’est pas très évident, l’apex de l’aile antérieure plus effilé, la côte de l’aile antérieure est plus concave et la côte de l’aile postérieure moins arrondie. Les palpes sont souvent plus blancs dessous, bruns dessus, avec une nette délimitation entre les deux, sans teintes oranges.

Sources :
Le Monde des insectes
• Papillons de France, Tristan Lafranchis
• Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Guide Delachaux.
• Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
• Guide des plus beaux papillons et leurs fleurs favorites, Belin
Wikipédia
Animateur-nature.com
Quel est cet Animal ?
Homepage – Monaco Nature Encyclopedia
Lepiforum e.V.
Nature Midi-Pyrénées
Comparaison G. rhamni / G. cleopatra
INPN
lepinet.fr

2022

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :