Flambé (Iphiclides podalirius)

Dernière mise à jour il y a 2 mois par tifaeris

FlambéIdentification : Le Flambé (Iphiclides podalirius) est un grand papillon avec les ailes blanches à bandes transverses noires sur les ailes antérieures. L’aile postérieure possède une longue queue et est marquée de bleu. La face inférieure de l’aile postérieure est marquée d’une lunule anale bleue surmontée d’une tache orange.

Habitat : Il fréquente les bords des champs, les zones rudérales, les parcs, les jardins, les fourrés, les vergers et les boisements lâches, jusqu’à 1500m.

Répartition géographique : Il est répandu et localement commun dans le sud et le centre de l’Europe mais absent en péninsule Ibérique, Sardaigne et Chypre. Il est occasionnel dans le nord de l’Europe (Grande-Bretagne, pays Baltes), très rare dans le sud de la Fennoscandie. En France, il est présent presque partout, plus rare dans la moitié septentrionale.

Période de vol : Il y a1 ou 2 générations de mi-mai à juin et de fin juillet à septembre.

Comportement : Les chrysalides formées en automne passent l’hiver.

Plantes hôtes : Aubépines (Crataegus), Pruniers, Prunelliers et Cerisiers (Prunus)…

Chenille : Elle peut atteindre 40mm de longueur. Le corps est trapu, plus mince à l’arrière et près de la tête. Le tégument est vert, avec une ligne médio-dorsale jaunâtre. Les flancs sont ornés de stries obliques, jaunâtres, sur lesquelles se trouvent des points en reliefs, de couleur rouge ou jaune. La tête est verte, plus ou moins rétractile.
Les oeufs sont pondus isolément sous les feuilles de la plante hôte. On peut trouver les chenilles de mai à septembre et le développement larvaire dure 1 ou 2 mois. En été, les chrysalides sont vertes et l’émergence a lieu 1 mois après la nymphose. Les chrysalides formées en automne sont brunes.

Espèces semblables :
Le Voilier blanc  (Iphiclides feisthamelii) a les deux bandes noires de la marge des ailes antérieures (celles qui sont entrecoupées par une fine ligne pâle) qui fusionnent  vers le bas, la courte strie noire médiane sur la costa  est plutôt rectangulaire , elle est plus pointue chez le flambé,  la lunule orange  entourant l’ocelle des ailes postérieure n’est pas aussi élargie  vers le haut  et le bord externe du dessous des ailes est plus jaune.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis

2021

2020

2018

2017

2015

2 commentaires sur “Flambé (Iphiclides podalirius)”

Laisser un commentaire