Aller au contenu

Grande Queue-Fourchue (Cerura vinula)

Dernière mise à jour il y a 4 mois par tifaeris

La chenille de la grande queue fourchue est dotée de tout un arsenal défensif. Sa tête, cerclée de rouge et ornée de deux points noirs ressemble à un visage. Elle possède deux filaments à l’extrémité du corps pouvant s’allonger brutalement, et le cas échéant elle peut projeter un jet d’acide à l’assaillant

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Noctuoidea
Famille : Notodontidae
Sous-famille : Notodontinae
Tribu : Dicranurini
Genre Cerura
Espèce : Cerura vinula

Identification

La Grande Queue-Fourchue (Cerura vinula) est un grand papillon aux ailes grisâtres, ornées de lignes noirâtres et à nervures marquées de doré. Le thorax présente une ligne centrale sombre et 6 points noirs. l’abdomen est noir et blanc.
Le mâle a les antennes fortement pectinées.
La femelle a les antennes faiblement pectinée.

Taille

60 à 70 mm d’envergure.

Habitat

Bois, haies, landes, plus commun dans les milieux humides, bords de rivières, gravières… jusqu’à 2500m.

Répartition géographique

Période de vol

D’avril à août.

Hivernation

Chrysalide.

Plantes hôtes

Saules (Salix), Peupliers et Trembles (Populus), Bouleaux (Betula), Frêne (Fraxinus excelsior).

Oeufs

De forme lenticulaire, ils sont pondus sur les feuilles, en petits groupes, en mai-juin. Ils éclosent au bout d’une dizaine de jours.

Chenille

Elle peut atteindre 65 mm de long. Son corps est épais, effilé à l’apex, terminé par deux filaments. Il est en grande partie vert, avec une plage dorsale brune non interrompue, bordée de blanc à maturité. Cette bande brune est élargie au niveau du 4ème segment abdominal et fortement amincie sur le métathorax. Le milieu du dessus du 3ème segment thoracique présente une bosse. Le prothorax est antérieurement marqué de rouge à maturité. Les pattes sont annelées à maturité. La tête est brune et noire. Les très jeunes chenilles sont entièrement brunes, et possèdent deux lobes saillants derrière la tête (présents également chez les stades suivants, disparaissant au dernier stade).
On les observe de fin juin à début septembre. Lorsqu’elles sont dérangées, elles adoptent une posture défensive en redressant l’avant du corps, tout en faisant saillir des filaments rouges à l’extrémité des filaments au bout de l’abdomen. Elles peuvent également émettre un jet d’acide à l’aide d’une glande située sous le prothorax.

Cocon

Fait de soie et d’écorce mâchée, il est très rigide. Il est tissé sur les troncs. La nymphose a lieu en septembre.

Espèces semblables

Pour la chenille
• L’Hermine (Cerura erminea) est très proche. Les pattes ne sont pas annelées chez les chenilles matures. La bande dorsale brune descend vers la seconde paire de fausses pattes (attention c’est également le cas chez certaines Cerura vinula), souvent ornée d’une bande blanche verticale à cet endroit.
• La Queue-Fourchue ibérique (Cerura iberica) se trouve (pour la France) dans les Pyrénées Orientales. La bande dorsale brune semble plus arrondie sur les flancs, là où elle est anguleuse chez Cerura vinula. Cette bande peut parfois être verte.
• La Harpye fourchue (Furcula furcula) a la bosse du dessus du corps située à l’apex du second segment thoracique.
• La Harpye bicuspide (Furcula bicuspis) et la Petite Queue-Fourchue (Furcula bifida) ont la bande brune du dessus interrompue au niveau du thorax, la bosse se situe à l’apex du second segment thoracique.

Sources

Le Monde des insectes
• Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
Lepiforum e.V.
• Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
INPN
Fauna Europaea

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :