Hausse queue blanche (Clostera curtula)

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Noctuoidea
Famille : Notodontidae
Sous-famille : Pygaerinae
Tribu :
Genre : Clostera
Espèce : Clostera curtula

Identification : La Hausse queue blanche (Clostera curtula) est de couleur brun clair. Les ailes antérieures sont traversées par des lignes transversales claires, bordées de sombre. Elle possède une grande tache brun rougeâtre à l’apex des ailes antérieures, ainsi qu’une bande de même couleur sur le thorax. Il y a à l’apex de l’abdomen une touffe de poils brun clair à pointe rougeâtre.

Habitat : Diverses zones boisées (forêts, parcs…).

Répartition géographique : Largement répartie en Europe et en France.

Période de vol : Deux générations en avril-mai puis juillet-août.

Hivernation : Cocons formés en automne qui tombent avec les feuilles mortes

Plantes hôtes : Peupliers, Saules, Bouleaux, Aulnes, Érables, Tilleuls, Ormes.

Oeufs : Ils sont pondus en petits groupes sur la face supérieure des feuilles.

Chenille : Elle peut atteindre 35 mm de long. Son corps est recouvert de fines soies blanc grisâtre, issues de petites verrues jaunâtres. Le tégument est ocre clair, avec des rangées longitudinales de taches noires. Elle possède une petite gibbosité dorsale noir sur chaque segment abdominal. La tête est noire, légèrement marquée de jaune.
Elles se nourrissent la nuit, et se dissimulent le jour dans des feuilles réunies par de la soie.

Cocon : Lâche, il est tissé entre les feuilles.

Espèces semblables :
Les autres du genre n’ont pas la tache rouge aussi bien délimitée à l’apex de l’aile antérieure, ou alors cette tache est brun assez sombre et non rougeâtre (Clostera anachoreta, mais ce dernier possède aussi deux points noir dans la zone marginale de l’aile au-dessus de la plage sombre, cette dernière s’étendant plus loin sur l’aile et dépassant la ligne transversale blanche).

Sources :
https://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2019