Ennomos lunaire (Selenia lunularia)

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Geometroidea
Famille : Geometridae
Sous-famille : Ennominae
Tribu : Ennomini
Genre : Selenia
Espèce : Selenia lunularia

Identification : L’Ennomos lunaire (Selenia lunularia) est de couleur beige roussâtre avec 4 lunules cellulaires visibles dessus et dessous. La ligne postmédiane des antérieures est quasiment rectiligne et rejoint la côte près de la lunule. La lunule cellulaire des postérieures est incrustée dans une bande plus sombre qui s’étrangle à son niveau. Elle possède une échancrure très marquée aux ailes postérieures.
La forme estivale est plus petite et plus claire.

Taille : 31 à 41 mm d’envergure.

Habitat : Forêts, parcs, landes boisées, en plaine et en moyenne montagne.

Répartition géographique : Presque partout en Europe, partout en France.

Période de vol : Première génération en avril-mai, seconde en juillet-août.

Hivernation : Chrysalide.

Plantes hôtes : Chêne, Frêne, Bouleau, Prunier, Aubépine, Saule, Rosier, Érable, Charme, Sureau, Lilas, Viorne, ainsi que d’autres arbres et arbustes.

Chenille : Elle peut atteindre 38 mm de long. Sa couleur varie du brun grisâtre foncé au brun verdâtre ou au roux clair. Les pattes métathoraciques sont renflées à la base et évoquent des bourgeons.Les segments abdominaux 2 et 5 sont pourvus d’une paire de fortes protubérances dorsales. La tête est noire ou brune, assez anguleuse.
Elles se nourrissent la nuit et miment des brindilles la journée.

Cocon : Ils sont faits de soie et peu résistants, et sont tissés parmi   les feuilles mortes ou sous les mousses.

Espèces semblables :
L’Ennomos illunaire (Selenia dentaria) a les lunules cellulaires presque invisibles sur le dessus des 4 ailes, celle du dessous de l’aile antérieure également. Celle du dessous de l’aile postérieure reste assez visible. Son ornementation générale est plus floue, avec des lignes souvent mal définies. L’échancrure de l’aile postérieure est presque nulle.
L’Ennomos illustre (Selenia tetralunaria) a une petite tache noirâtre dans la zone submarginale de chaque aile sur le dessus (surtout visible aux postérieures) et la ligne postmédiane des antérieures est incurvée près de la côte et contourne la lunule. L’échancrure à l’aile postérieure est moindre.
Le genre Ennomos est un peu plus trapu, d’un jaune souvent plus vif et le dessous des ailes est souvent plus uniforme.
Le genre Macaria est plus pâle et plus gracile.
Le genre Odontopera est d’un brun moins roux et les taches cellulaires sont un peu différentes.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Papillons de nuit d’Europe Volume 2, Géomètres, Patrice LERAUT
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2019