Ennomos illunaire (Selenia dentaria)

Identification : L’Ennomos illunaire (Selenia dentaria) est de couleur brune plus ou moins claire et roussâtre, avec des ailes découpées. La découpe des ailes postérieures est cependant peu échancrée, les lunules cellulaires très peu marquées sur le dessus des 4 ailes, celle de l’aile antérieure presque invisible sur le dessous. La ligne postmédiane du dessus des antérieures est rectiligne et épaissie formant une virgule sur la côte. Les papillons de première génération sont plus grands et plus contrastés que ceux de la 2ème génération.

Taille : 34 à 43 mm d’envergure.

Habitat : Forêt, parcs, lisières, jardins.

Répartition géographique : Partout en France, presque partout en Europe.

Période de vol : 2 générations de février à avril puis de juillet à septembre.

Hivernation : Chrysalide.

Plantes hôtes : Chêne, Prunier, Cerisier, Aubépine, Ronce…

Chenille : Elle peut atteindre 38 mm de long. Elle est brune, brun jaunâtre ou grisâtre, souvent avec du roux et du brun pourpré.Le métathorax est renflé au niveau des pattes. Les segments abdominaux 4 et 5 sont renflés et possèdent des protubérances coniques. La tête est brune ou brun grisâtre avec des marques blanches.

Chrysalide : Celles qui hivernent sont au niveau du sol dans la litière, celles qui n’hivernent pas se trouvent entre des feuilles rassemblées par de la soie.

Espèces semblables :
L’Ennomos lunaire (Selenia lunularia) a une échancrure marquée aux ailes postérieures, 4 lunules cellulaires bien visibles sur le dessus et le dessous des ailes, la ligne postmédiane des antérieures rectiligne et rejoignant la côte proche de la lunule (dessus), la lunule postérieure est insérée dans une bande sombre étranglée au niveau de la lunule.
L’Ennomos illustre (Selenia tetralunaria) a une petite tache noirâtre dans la zone submarginale de chaque aile sur le dessus, des lunules cellulaires bien visibles dessus et dessous et la ligne postmédiane des antérieures est incurvée près de la côte et contourne la lunule.
Le genre Ennomos a les ailes souvent plus découpées sur les bords et plus uniformes dessous.
Le genre Macaria est moins orangé.
Le genre Odontopera a une tache cellulaire sur le dessous de l’aile antérieure et est généralement moins orange.

Sources :
https://www.lepinet.fr/lep/
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.
Papillons de nuit d’Europe Volume 2, Géomètres, Patrice LERAUT

2019

2017