Glyphipterix simpliciella

Dernière mise à jour il y a 3 mois par tifaeris

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Yponomeutoidea
Famille : Glyphipterigidae
Sous-famille : Glyphipteriginae
Tribu :
Genre Glyphipterix
Espèce : Glyphipterix simpliciella

Identification : Glyphipterix simpliciella est un très petit papillon qui passe facilement inaperçu. Ses ailes antérieures sont étroites, brunes à teintes métalliques, avec 5 stries blanches sur la costa, 2 sur le bord interne et une sur la marge. La strie blanche du bord interne la plus proche de la base de l’aile est étroite, parfois réduite voire manquante. Il y a une tache noire à l’apex de l’aile et une seule tache argentée dans la zone préterminale. Les ailes postérieures sont gris beigeâtre à frange grise.

Taille : 6 à 9 mm d’envergure.

Habitat : Prairies fleuries.

Répartition géographique : Paléarctique ouest.

Période de vol : De mai à juillet.

Plante hôte : Dactyle aggloméré (Dactylis glomerata), Fétuque roseau (Schedonorus arundinaceus.)

Oeufs : Ils sont pondus entre les épillets de la plante hôte.

Chenille : Elle est de couleur blanc jaunâtre, glabre, avec la tête et la plaque thoracique brunes. Elle vit dans l’inflorescence de la plante hôte où elle se nourrit des graines.

Chrysalide : Dans la tige de la plante hôte.

Espèces semblables :
Glyphipterix schoenicolella est très semblable. Les franges des ailes postérieures sont blanches à l’apex et deviennent entièrement blanches en se rapprochant de la base de l’aile. La bande blanche située vers le milieu du bord interne de l’aile (« sur le dos ») est généralement plus marquée. L’habitat est aussi un bon indicateur. On trouve cette espèce sur les joncs (Schoenus) des prairies humides qui sont au moins temporairement inondées. Elle vole de mai à septembre.
Glyphipterix forsterella possède un petit point argenté dans la tache noire apicale des ailes antérieures.
Glyphipterix equitella est un peu plus grand (9 à 11 mm d’envergure) et a des ailes plus étroites. Elle possède près de l’apex de l’aile, juste après la tache noire, une tache argentée supplémentaire que ne possède pas G. simpliciella.
Glyphipterix haworthana et Glyphipterix gianelliella sont plus grands (12 mm d’envergure), elles possèdent aussi la tache argentée supplémentaire comme G. equitella, la bande blanche située au milieu du bord interne de l’aile semble plus large.
Glyphipterix thrasonella possède une bande noire ornée de 3 taches argentées près du tornus.

Sources :
Le Monde des insectes
Lepiforum
Plant Parasites of Europe
British Lepidoptera
UKMoths
Wikipedia, the free encyclopedia

2021

Laisser un commentaire