Anthidium florentinum

Dernière mise à jour il y a 5 mois par tifaeris

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Apoidea
Famille : Megachilidae
Sous-famille : Megachilinae
Tribu : Anthidiini
Genre : Anthidium
Espèce : Anthidium florentinum

Identification : Anthidium florentinum est une abeille trapue aux yeux colorés. Elle est de couleur noire et jaune, avec beaucoup de jaune aux pattes. Elle possède 2 cellules cubitales. Les axilles sont arrondies, alignées avec le scutellum. Elle n’a pas de pulvillus entre les griffes.
La femelle possède une brosse ventrale jaunâtre à blanche. Son clypéus est jaune. Elle possède des dents latérales sur T5 et T6.
Le mâle est plus gros que la femelle. Il possède des épines jaunes latérales sur T4 et T5. T6 possède une épine latérale noire. Les côtés de T7 sont épineux aussi, avec une tache jaune latérale, et une petite dent noire au centre du tergite.

Taille : 12 à 13 mm pour la femelle, 15 à 17 mm pour le mâle.

Comportement : Les mâles sont territoriaux et agressifs (mais ils ne possèdent pas de dard).

Période de vol : Juillet-août.

Nidification : Cette espèce fait partie des abeilles dites cotonnières. La femelle gratte le feuillage de plantes duveteuses avec ses mandibules. Elle forme ainsi une boule de poils qu’elle transporte jusqu’à son nid, un trou dans le sol, dans un arbre ou dans un mur. Ce duvet servira de cellule qui sera garnie de nectar et de pollen. Un œuf sera pondu dans la cellule. L’entrée est ensuite rebouchée avec du coton végétal. La femelle peut ainsi confectionner 10 loges.

Espèces semblables :
Celle-ci a été confirmée sur insecte.org.
Ce genre me parait assez complexe, il semble que la disposition des épines sur l’abdomen du mâle soit caractéristique, mais je n’en suis pas sure. La disposition des taches sur le thorax et la tête sont à vérifier lors de comparaisons, mais je ne sais pas si ces critères varient ou pas.
Les Anthidiellum sont plus petits, le scutellum a la marge postérieure droite et anguleuse sur les côtés, ils possèdent des pulvillus.
Le genre Icteranthidium a l’axille pointu ou plus développé, l’apex séparé du scutellum (parfois formant juste une petite encoche), le T7 est de forme rectangulaire, les lobes du pronotum forment une extension en avant de la tegulae (attention ce dernier point n’est pas toujours facile à voir notamment à cause des poils).
Le genre Pseudoanthidium a l’axille pointu ou plus développé, l’apex séparé du scutellum.
Le genre Rhodantidium possède des pulvillus entre les griffes et n’a pas cette tache noire sur le tibia 3.
Le genre Stelis a l’axille pointu, les femelles ne possèdent pas de brosse ventrale.

Sources :
Le Monde des insectes
Clé simplifiée des genres d’Apoïdes de la zone SAPOLL
Clé des genres de la super-famille des Apoidea
Clé illustrée des genres de la super famille des Apoidea
Anthidium – IDmyBee
Anthidini de France
Exotic Bee ID
Pollinis
Les Anthidiini d’Algérie

2020

Laisser un commentaire