Aller au contenu

Saldide littoral (Salda littoralis)

Publié le 16 novembre 2022

Dernière mise à jour il y a 2 semaines

Linnaeus, 1758

Cette petite punaise est surtout répandue sur le littoral ou près des zones humides. Elle court très vite et est capable de sauter pour fuir un danger.

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Leptopodomorpha
Super famille : Saldoidea
Famille : Saldidae
Sous-famille : Saldinae
Tribu : Saldini
Genre Salda
Espèce : Salda littoralis

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Non évalué

Identification

Le Saldide littoral (Salda littoralis) a un corps ovale, brun sombre, recouvert d’une pilosité dorée. Elle peut être macroptère à subbrachyptère, et possède un nombre variable de petites taches jaunâtres sur les hémélytres. La membrane est blanchâtre à nervures contrastées. Les yeux sont globuleux. Le second article des antennes possède une à plusieurs soies dressées.

Étymologie

• « Littoralis » signifie « littoral, de rivage » et vient du latin « littus » qui signifie « rivage ».
• Je n’ai rien trouvé en ce qui concerne le nom du genre.

Taille

5 à 7 mm

Habitat

Bords végétalisés, sablonneux et limoneux des rivières et des lacs, des prairies humides, des tourbières, des milieux saumâtres et des côtes maritimes, jusqu’à plus de 2000m dans les Alpes.

Répartition géographique

Incomplète, l’espèce est probablement plus largement répandue en Amérique du nord notamment.

Comportement

L’accouplement se fait côte à côte, les deux partenaires formant un « V ». En cas de danger, elle se réfugie rapidement dans la végétation, en courant ou en sautant.

Période d’observation

Hivernation

Œufs, parfois adultes.

Cycle

Il y a une génération par an. Les œufs sont pondus dans les végétaux morts ou le sable en juillet. Ils passeront l’hiver. Les larves éclosent en avril, les accouplements des adultes débutent en juin.

Larve

Son corps est pyriforme et noir brillant. Comme toutes les larves de punaises, ses hémélytres sont réduits.

Réseau trophique

Elles contribuent à l’élimination des cadavres grâce à leur régime en grande partie nécrophage. Elles sont elles-mêmes les proies d’autres arthropodes et d’oiseaux.

Régime

Principalement nécrophage à tous stades.

Espèces semblables

Les longues soies sur l’article 2 des antennes suffisent à identifier le genre (Saldula orthochila en possède aussi, mais les taches de ses élytres sont différentes).
Celle-ci a été photographiée dans une zone où elle est à priori la seule espèce du genre présente. Son identité a été confirmée sur insecte.org.

Sources

• Hémiptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse, Delachaux et Niestlé
Le Monde des insectes
Les Hétéroptères Leptopodomorpha de Suisse
British Bugs
INPN
Species of the genus Salda F. (Heteroptera, Saldidae) of the fauna of Russia and adjacent territories
GBIF
Bemerkungen zum Vorkommen von Arocatus-Arten und Salda littoralis (LINNAEUS, 1758) (Heteroptera : Lygaeidae et Saldidae) in Brandenburg und Berlin
Entomofaune.qc
Miridae.dk
Spencer Entomological Collection

2021

Laisser un commentaire