Melanogaster sp

Dernière mise à jour il y a 3 mois par tifaeris

Ordre  : Diptera
Sous-ordre  : Brachycera
Infra-ordre  : Muscomorpha
Super famille  : Syrphoidea
Famille  : Syrphidae
Sous-famille  : Eristalinae
Tribu  : Chrysogastrini
Genre  : Melanogaster
Espèce  : 

Identification : Les Melanogaster sont des syrphes au corps assez large et noir. Leurs antennes aussi sont entièrement noires. Les mâles ont les yeux qui se touchent et un lobe facial. Les femelles ont les yeux séparés et seulement la marge de la bouche saillante.
C’est un genre dont les espèces sont difficile à identifier sur photo. Sur la clé de Van Veen (qui ne prend pas en compte les 2/3 sud de la France), le point 1 demande de vérifier la présence de longs poils sur le dernier tergite pour les mâles. D’autres critères à voir sont, pour les deux sexes, la longueur et la couleur de la pilosité thoracique, la face vue de profil, la couleur des tergites (mat ou brillante)

Habitat : On les observe souvent sur les fleurs, en particulier les ombellifères et les renoncules.

Hibernation : Larve.

Larves : Elles sont aquatiques et semi-aquatiques.

Genres semblables :
Le genre Chrysogaster a le dernier article des antennes jaunâtres et possède des reflets verts ou pourpres sur le corps.
Les Cheilosia ont les yeux un peu plus sombres et la tête n’est proportionnellement pas aussi grosse.
Le genre Heringia a les yeux velus et le dernier article antennaire plus allongé.
Riponnensia splendens a des reflets cuivrés sur le corps, ses yeux sont plutôt marrons et le dernier article antennaire me semble plus aplati. Elle possède souvent à l’avant du thorax deux lignes de pruinosité d’un cuivré plus pâle. La face possède de la pruinosité blanche.

Sources :
Le Monde des insectes
Hoverflies of Northwest Europe, M. P. van Veen

2021

Pour cette femelle, beaucoup de critères collent pour M. nuda (Le thorax presque glabre et la bande sombre sur les ailes vaguement visible sur la vue de profil). Je n’arrive pas à savoir si cette bande est un critère discriminant pour cette espèce où si d’autres peuvent la posséder. Sur Diptera info, on me dit que c’est probablement M. nuda, mais que c’est difficile d’être certain chez ce genre très complexe.

Laisser un commentaire