Aller au contenu

Sybistroma obscurellum

Publié le 19 janvier 2023

Dernière mise à jour il y a 2 semaines

Fallén, 1823

Ce diptère de couleur vert métallique peut se rencontrer dans les bois humides entre juin et septembre

Ordre : Diptera
Sous-ordre : Brachycera
Infra-ordre : Asilomorpha
Super famille : Empidoidea
Famille : Dolichopodidae
Sous-famille : Hydrophorinae
Tribu :
Genre Sybistroma
Espèce Sybistroma obscurellum

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Non évalué

Identification

Sybistroma obscurellum est un diptère au corps grêle, avec de longues pattes fines et un abdomen relativement long. La tête et les côtés du thorax sont blanchâtres. L’abdomen et le dessus du thorax sont verdâtre métallique. Les pattes sont jaunes à tarses brunis. Les antennes sont noires, le proboscis noirâtre. Les ailes sont teintées de brun, les cuillerons et les balanciers sont jaunes. L’arista possède de très courtes soies et est insérée vers le milieu du 3ème article antennaire. La veine m n’est pas fourchue. Les soies ac sont disposées en deux rangées sur le thorax. La coxa 3 possède une forte soie, le fémur 3 une seule forte soie subapicale.
Le mâle possède un hypopygium long et étroit, noir à la base, jaune à l’apex. Il est relié à l’apex de l’abdomen par une section étroite. Les lamelles externes sont jaunes, à apex noir et muni d’appendice styliforme en forme d’épine. Les lobes ventraux postérieurs sont jaunes, noirs à l’apex, longs et portant de longues soies à l’apex. Ses yeux sont un peu plus rapprochés que ceux au niveau de la face de la femelle.
La femelle a l’apex de l’abdomen pointu, les tarses 2 pas plus longs que le tibia correspondant. Ses yeux sont un peu plus écartés au niveau de la face que ceux du mâle.

Autres noms

Sybistroma obscurella 

Taille

3,5 à 4mm

Habitat

Bois et prairies humides, sur les herbes et le feuillage bas

Répartition géographique

Période d’observation

Hivernation

Larve

Larve

Je n’ai pas trouvé d’informations sur cette espèce en particulier, mais les larves de Dolichopodidae vivent dans la terre, le sable ou le bois en décomposition

Réseau trophique

Les adultes comme les larves peuvent servir de repas à d’autres arthropodes et aux oiseaux.

Régime

Les adultes sont prédateurs de petits arthropodes, les larves sont probablement prédatrices également.

Espèces semblables

Valable pour l’Europe du nord (Scandinavie, Danemark, Pays-Baltes et Russie du nord ouest) :
Sybistroma crinipes mâle a le dernier article du tarse 1 élargi, compressé latéralement. La femelle est beaucoup plus difficile à éliminer, le critère est le métaépiméron qui est noir (et non jaune).
Sybistroma discipes mâle a le dernier article des tarses 1 très élargi, aplati. La femelle a le tarse de la seconde paire de paire de pattes très long, long comme 1,5 fois le tibia 2.
• Pour arriver au genre, c’est plus compliqué. Je pense qu’il est possible que l’hypopygium du mâle soit caractéristique (très allongé et attaché à l’apex de l’abdomen par une section longue et étroite), mais je n’en ai pas eu la confirmation. Pour déterminer ce couple, j’ai utilisé la clé mise en lien. Je n’ai pas encore rencontré le cas de figure, mais une femelle seule est probablement très complexe à identifier.

Voici comment j’en suis arrivée au genre, plus ou moins difficilement. J’ai utilisé la clé des mâles.

1. Vein M2 absent or stub-like, without fold or indication on membrane : 2
2. Costa of wing extending to tip of M1+2; M1+2 never weaker near middle of distal part : 4
4. Antennal pedicel simple, vaselike, without thumb-like projection : 5
5. Acrostichals distinct, even though sometimes small : 17
17. Acrostichal setae in two regular rows : 28

Je ne vois pas pour le point suivant, je tente les deux options :

28. Scape bare above : 36
36 : J’en sais rien mais les alternatives au numéro 37 ne collent pas
39. Hind coxa with at least one strong external seta : 41
41. Hind femur with true subapical seta : 49
49. Stylus dorsal : 51
51. Six pairs of dorsocentral setae; mesonotum without velvety black lateral spots : Sympycnus

Alternative :
28. Scape with hairs above : 29
29. Occiput convex; hypopygium free; cercus big and also free; hind coxa with one seta ; hind femur with subapical seta : 30
30. Antennal stylus bare, rarely pubescent; notopleuron usually without purple spot; cercus various : 31
31. Hind basitarsus without bristles above : 32
32. Proboscis thick and short, not longer than height of head; palpus short, or if long, then comparatively broad : 33
33. Hind femur with one true anterior subapical seta; face regularly narrowed towards clypeus or parallel-sided; wing vein M1+2 either with curvation beyond the middle of distal part or M1+2 reaching costa near the tip of wing; arista often pubescent; postpedicel usually subtriangular, asymmetric : 34
34. Hypopygium very long, with long peduncle (7th segment); surstylus long, clavate, with long cilia at apex; abdomen long; legs long and thin : Sybistroma

Les parties génitales du mâle sont en effet extrêmement allongées, ça colle très bien à la description. Les spécialistes sur insecte.org sont d’accord pour le genre et l’espèce.

Sources

Le Monde des insectes
A checklist and keys to North European genera and species of Dolichopodidae (Diptera)
Mikes Insect Keys – Keys for the identification of British Dolichopodidae
INPN
Faune de France 35 : Diptères Dochopodidae
A new species of Sybistroma Meigen (Diptera: Dolichopodidae) from the Middle East with a key to West-Palaearctic species of the genus
Fauna Europaea

2021

Laisser un commentaire